Je travaille à l'étranger, quel est l'impact sur le montant de ma retraite ?

L'impact de votre départ à l'étranger sur votre retraite dépend de vos conditions de départ à l’étranger.Deux cas sont à distinguer :Détachement : départ temporaire à l'étranger sous contrat de travail français = maintien des cotisations aux régimes de retraite français. Si vous partez travailler temporairement à l’étranger dans le cadre de votre contrat de travail français ( vous êtes seulement "détaché"), vous conservez votre protection sociale française. Vous continuez ainsi à cotiser pour votre retraite (base et complémentaire) comme si vous étiez en France. Expatriation : départ à l'étranger sous contrat de travail étranger = arrêt des cotisations aux régimes de retraite français sauf affiliation et cotisations volontaires (via l'entreprise ou à titre individuel).Si vous avez le statut d’expatrié, vous ne bénéficierez plus de la protection sociale française. Vous serez affilié aux régimes de retraite obligatoires du pays dans lequel vous allez travailler. Si vous êtes expatrié dans un pays de l'Union Européenne, Norvège, Islande, Suisse, Lichtenstein ou dans un pays ayant conclu un accord avec la France, vos trimestres exercés dans ces pays étrangers seront retenus pour déterminer la durée d'assurance nécessaire à la détermination du taux de votre retraite du régime général français (trimestres "équivalents"). Toutefois, ils ne compteront pas pour la durée d'assurance utilisée pour calculer le montant de votre retraite. Dans les autres pays, vos trimestres ne seront pas pris en compte, ni pour la détermination du taux de votre retraite de base ni pour la durée.De même, en tant qu’expatrié, vous n’êtes pas obligatoirement affilié aux caisses Agirc et Arrco (sauf adhésion volontaire de votre entreprise ou de vous même) et vous n'obtenez donc plus de points retraite. Vous pouvez toutefois décider de souscrire à une assurance volontaire auprès de la Caisse des Français de l'Etranger (CFE).L'inscription à la CFE vous permet de continuer à cotiser pour acquérir des trimestres auprés du régime de retraite de base. A défaut d'adhésion volontaire au moment de votre expatriation, vous pourrez racheter ces trimestres par la suite.Concernant la retraite complémentaire Agirc-Arrco, si votre entreprise ne cotise pas aux caisses Agirc-Arrco, vous pouvez y cotiser individuellement pour continuer à acquérir des points retraite. Bon à savoir : si vous êtes expatrié, l'adhésion à la CFE, Caisse des Français de l'Etranger, ne vous dispense pas de vous affilier aux régimes de retraite obligatoire du pays dans lequel vous travaillez. Mais elle vous permet de continuer à acquérir des droits au régime de retraite de base en France.
Avez-vous trouvé la réponse à votre question ?
Oui
Non
Pourquoi n'êtes-vous pas satisfait ?
Avez-vous des suggestions ?
Merci pour votre réponse !