Retour au travail : un management à réinventer

Retour au travail : un management à réinventer

Après deux mois de confinement, de télétravail pour certains et de chômage partiel pour d’autres, un simple retour au « business as usual » n’est pas imaginable. Comment alors, pour les équipes et leurs managers, vivre cette délicate période de reprise ?

La crise du coronavirus aura sans doute permis à nombre d’entreprises de faire preuve d’agilité. Alors qu’ils n’y étaient pas préparés, on a pu voir des collaborateurs et un manager confinés à domicile, amenés à réinventer leur communication en jonglant parfois avec des moyens techniques pas tout à fait au niveau des besoins. 
Le déconfinement n’a pas sonné l’heure du grand retour à la normale et les procédures de télétravail ou de chômage partiel perdurent souvent avec, cependant, désormais des aménagements de présence sur le lieu habituel de travail et, surtout, des perspectives plus favorables sur le plan sanitaire.
C’est aujourd’hui qu’il faut donc s’interroger sur les conditions permettant, non plus d’absorber une baisse de l’activité de l’entreprise, mais de créer en interne les conditions favorables à un redémarrage de son secteur.
Les pratiques de management nécessairement provisoires, mises en œuvre pendant deux mois, ne pourront être balayées par la tentation de revenir au « business as usual ». D’abord parce que l’état d’esprit des salariés qui auront été placés en chômage partiel et ceux qui seront restés actifs en télétravail sera forcément différent. 
Pour les premiers, l’inquiétude de pouvoir revenir durablement à son poste après un long moment d’absence alors que l’employeur a pu se passer d’eux est naturelle et risque de dégrader le sentiment d’appartenance à l’équipe. Pour les seconds, le télétravail aura éventuellement mis en évidence des difficultés d’adaptation, des lacunes en termes d’autonomie qui les rendra plus fragiles vis à vis des autres et de leurs managers.
 

Recréer le sentiment d’appartenance

Le travail chacun chez soi ou le chômage partiel ont pu entamer la dynamique d’équipe que tout manager entend créer et entretenir.
Pour la rétablir, il faut d’abord avoir conscience des attitudes... qu’il ne faut pas adopter. On peut les classer en 3 grandes tendances :

  • Tout miser d’emblée sur la recherche de performance pour « rattraper le temps perdu ». Pour ceux qui ont télétravaillé pendant deux mois assis sur un coin de canapé avec leur famille pour témoin permanent, c’est là un manque cruel de reconnaissance des efforts déployés dans des conditions exceptionnellement difficiles. Pour ceux qui, coupés de leurs collègues, ont subi l’expérience du chômage partiel, c’est une remise en cause injuste de leur contribution à l’effort collectif.
  • Mettre entre parenthèses les difficultés liées au confinement et choisir l’évitement. Faire comme si rien ne s’était passé et qu’on pouvait redémarrer sans tenir compte de l’épisode hors du commun vécu par chacun provoquerait une forte incompréhension de la part des collaborateurs et un risque de délégitimation pour le manager, démontrant ainsi son incapacité à tirer les leçons d’une crise.
  • Bouleverser d’autorité toutes les procédures de fonctionnement et les rituels managériaux sous prétexte d’adaptabilité. Si personne dans l’équipe ne s’attend à un retour à la normale, personne ne gagnera à être totalement déboussolé, de repartir sans repères (même pas ceux créés pendant le confinement).

Lire aussi : Les rituels managériaux face au développement du télétravail

Quelles attitudes managériales adopter ?

Les impératifs sanitaires, condition sine qua non de la réouverture des locaux professionnels habituels, ne sont pas pour rien dans les modifications des pratiques sociales auxquelles on assiste. La suppression des poignées de main, accolades et bises entre collègues, va inévitablement créer de la distanciation que l’organisation géographique des postes de travail renforcera. Pour le manager, il s’agira donc de trouver de nouvelles manières de communiquer et il devra le faire avec ses équipes pour rétablir leur cohésion si nécessaire et en assurer la pérennité. Toutes les entreprises ne sortent pas dans le même état économique et de celui-ci dépend bien sûr l’attitude de leurs managers pour préserver l’état psychologique des équipes.
Quelques incontournables se dessinent toutefois.

 

Accepter l’incertitude

 

Personne ne peut véritablement prévoir comment la situation sanitaire et économique du pays évoluera dans les prochains mois. Masquer cette incertitude avec des objectifs trop ambitieux ou trop précis risque ainsi de décrédibiliser le manager si la conjoncture y fait obstacle. Il convient donc de rester pragmatique et de favoriser les capacités réactives des collaborateurs.

 

Associer les collaborateurs à la redéfinition de leur rôle.

 

Dans la mesure où le chômage partiel comme le télétravail a pu faire naître des angoisses vis à vis du maintien de l’emploi, il est préférable de pouvoir discuter avec chacun de la redéfinition de son poste et de ses missions au sein de l’équipe, dans une optique de réassurance (surtout pas de remise en question).

 

Être disponible

 

Il ne s’agit pas de laisser en permanence sa porte ouverte à toutes les sollicitations mais de prévoir des plages où l’on est réellement disponible, du temps que l’on consacre exclusivement aux échanges individuels avec les collaborateurs, pendant lequel ils savent que l’écoute est attentive et efficace.

 

En savoir + 

Sur le même thème
  • Management de crise : comment bien se préparer à une situation exceptionnelle ?

    Management de crise : comment bien se préparer à une situation exceptionnelle ?

    Le Covid-19 a pris de court le monde entier. Au niveau de l’entreprise, il amène à interroger les processus habituels de gestion de crise, notamment en termes de management.

  • COVID-19 : pas d’impact sur le paiement de votre retraite

    COVID-19 : pas d’impact sur le paiement de votre retraite

    Publié le 19.03.2020

    Face à la pandémie (COVID-19), nous avons mis en place un plan de continuité de nos activités, visant à la fois à protéger la santé et la sécurité de nos collaborateurs, ainsi qu’à assurer nos engagements vis-à-vis de nos clients, et notamment le paiement de vos pensions de retraite.

  • Coronavirus : Malakoff Humanis vous accompagne

    Coronavirus : Malakoff Humanis vous accompagne

    Publié le 16.03.2020

    Face à la pandémie COVID-19, le gouvernement propose des mesures de soutien immédiates aux entreprises.