Notre mission sociale

Nous avons nativement une mission sociale à travers nos activités d’assurance santé, de prévoyance, d’épargne et de retraite complémentaire.

Proposer à nos collaborateurs un contrat social protecteur

Nous menons des actions en matière de prévention des discriminations, de respect de l’égalité des chances et de promotion de la diversité.

Nous sommes ainsi le 1er groupe de protection sociale à avoir obtenu le Label Alliance.

L’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes est une priorité sociale et un engagement fort de notre Groupe.

Différents dispositifs ont été mis en place :

  • une enveloppe spécifique pour combler les écarts de rémunération ;
  • des dispositifs de prévention et de formation en matière de recrutement et sur les thématiques du harcèlement sexuel et des agissements sexistes ;
  • des solutions pour concilier vie professionnelle et vie personnelle.

En 2022, cet engagement se traduit concrètement par la note de 96 points sur 100 à l’index Pénicaud d’égalité femmes-hommes.  Cette augmentation de 11 points sur 2 ans s’explique notamment par la réduction de l’écart de rémunération entre les femmes et les hommes, et par l’augmentation du nombre de femmes parmi les 10 plus hautes rémunérations.

Nous avons défini une organisation du travail hybride qui s’applique pour l’ensemble de nos collaborateurs.

Notre accord de télétravail, mis en place dès octobre 2019, a été réaménagé à l’issue des périodes de confinement. Il favorise une organisation du travail flexible et permet notamment à certains collaborateurs de télétravailler occasionnellement dans le cas de situations inattendues.

Nous veillons au développement des compétences de nos collaborateurs et favorisons les mobilités internes.

Plus de 97 % de nos collaborateurs ont suivi une formation en 2022 (soit 18 heure de formation en moyenne), pour développer leurs compétences, mais aussi anticiper l’évolution de leurs métiers. Une attention particulière est portée aux jeunes et aux plus de 50 ans qui sont accompagnés selon leurs besoins respectifs.

Par ailleurs, 76 % de nos postes à pourvoir en 2022 ont été proposés à des collaborateurs du Groupe.

Nous accompagnons nos collaborateurs les plus vulnérables.

Nos collaborateurs peuvent solliciter en cas de difficulté (problème de logement, difficultés financières ou sociales, démarches liées à leur santé, ou encore soutien dans des épreuves de vie) des assistants sociaux et des psychologues du travail, ainsi qu’une cellule d’écoute psychologique.

En 2021, 530 de nos collaborateurs ont ainsi été accompagnés par nos assistants sociaux.

Nous accueillons des alternants dans nos différents métiers.

Nous avons accueilli 272 alternants en 2022 (en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation), et 23,5 % de nos recrutements en CDD et CDI étaient au préalable en contrats d'alternance.

Par ailleurs, nos collaborateurs peuvent choisir de devenir mentor d’un ou plusieurs jeunes issus de milieux sociaux défavorisés, afin de les aider dans leur recherche de stage ou d’emploi. En 2022, nous avons été labellisés « Engagement Jeunes » pour la 3e année consécutive.

Nous engager auprès de nos clients

Notre mission est d’améliorer la qualité de vie de nos assurés et retraités, et de contribuer à la responsabilité sociétale de nos entreprises clientes en développant l’usage de nos solutions.

Nos garanties, nos services et notre accompagnement permettent :

  • aux entreprises d’agir sur leur responsabilité sociétale en matière de santé et de qualité de vie au travail :
    • en prévenant les risques santé de leurs collaborateurs grâce aux actions de sensibilisation de nos experts prévention
    • en les aidant à réduire leur absentéisme
    • en les aidant à être en conformité avec leurs obligations réglementaires
    • en accompagnant leurs collaborateurs les plus vulnérables

 

aux assurés d’améliorer leur qualité de vie :

  • en leur facilitant l’accès à des soins de qualité au juste prix avec le réseau de soins Kalixia en dentaire, optique, audio et ostéo
  • en les accompagnant, ainsi que leurs proches, à faire face aux aléas de la vie (longue maladie, accidents, incapacité, invalidité, décès) en leur garantissant un revenu complémentaire en cas d’invalidité ou d’arrêt maladie
  • en accompagnant les vulnérabilités (aidants, difficultés financières, maladie grave, décès d’un proche) grâce à l’intervention de nos spécialistes de l’accompagnement social

Quelques exemples de solutions :

Pour accompagner les dirigeants et les DRH

  • avec l'Indice de Performance Sociale (IPS), les chefs d'entreprises et les DRH peuvent mesurer leur maturité en matière de protection sociale et se comparer à d'autres entreprises.
  • nos entreprises clientes peuvent mesurer et piloter leur absentéisme, détecter les vulnérabilités de leurs salariés et déployer des plans d'actions notamment grâce à la plateforme « Diagnostic et protection du capital humain ».

Pour protéger les assurés

  • avec Kalixia, nos assurés bénéficient du plus grand réseau de soins en France : 7 100 opticiens, 4 960 centres audio, 5 600 chirurgiens-dentistes et 500 ostéos.
    En 2021, c’est plus de 54,6M € d’économies réalisées sur les achats d’équipements optiques, audios et dentaires
  • pour faire face à la montée des risques psycho-sociaux, nous avons pris en charge 370 000 consultations de psychologues non remboursées par la Sécurité sociale en 2022.
  • en septembre 2022, nous avons lancé « Mon Bilan Cardio », un service de prévention digital et physique sur les maladies cardiovasculaires.

Décrypter les enjeux sociaux des entreprises et privilégier des critères sociaux dans nos investissements

 

 

Notre média, le Comptoir Malakoff Humanis, permet aux DRH et dirigeants de TPE/PME de mieux appréhender les nouvelles problématiques sociales et sociétales des entreprises à travers la parution d’études et des interviews d’experts et de dirigeants d’entreprise sur les sujets suivants : travail hybride, santé au travail, absentéisme, vulnérabilités, emploi inclusif, etc.

En 2022, nous avons notamment publié 4 études sur l’absentéisme, les nouvelles organisations du travail, la fonction RH dans les TPE/PME et la santé mentale et l’absentéisme, et réalisé un cycle d’émissions « Objectif santé au travail » décryptant l’impact du travail hybride sur la santé au travail.

 

 

En complément de ces contenus, nous avons créé Le Comptoir des Branches afin de renouveler le dialogue social autour des enjeux de la protection sociale. Il s’agit d’un lieu d’échanges et de formations dédié aux partenaires sociaux des branches professionnelles.

Privilégier des critères sociaux dans nos investissements

 

Fidèles à notre mission sociale, nous intégrons des indicateurs sociaux dans notre politique d’investissement :

  • Taux de femmes au comité de direction
  • Écarts de salaires femmes/hommes
  • Taux de travailleurs en situation de handicap

 

Nous excluons également plusieurs catégories d’actifs de notre portefeuille d’investissements :

picto normative et règlementaires

 

Exclusion normative et règlementaire (principes éthiques et moraux, armes controversées) 

picto entreprises moins bien notées

 

Exclusion des 20 % d'entreprises les moins bien notées

picto tabac

 

Exclusion des entreprises dont le siège social est implanté dans un paradis fiscal

En 2022, nous avons lancé avec Sienna Investment Managers le premier fonds de dette privée à impact social Article 9 en France.

Ce fonds vise à financer des PME et des entreprises de taille intermédiaire désireuses de s’engager durablement dans une démarche à impact social, et affichant des objectifs clairs et mesurables autour de 3 enjeux sociaux majeurs :

picto inegalite homme femme

 

La réduction des inégalités de salaire femme/homme

picto handicap

 

L'inclusion des personnes en situation de handicap dans l'entreprise

picto senior

 

Maintien dans l'emploi des seniors

Enfin, en tant qu’actionnaire, nous utilisons notre droit de vote auprès des entreprises dont nous sommes actionnaire afin qu’elles améliorent leurs pratiques en matière de RSE. Cela nous permet d’agir très concrètement sur :

  • la diversité et la parité, à l’occasion par exemple d’élections au sein des conseils d’administration ou de surveillance ;
  • la cohésion sociale, par exemple en prenant en compte le salaire médian lors du vote sur la rémunération des dirigeants.