J'ai reçu des soins à l'étranger, comment me faire rembourser ?

J'ai reçu des soins à l'étranger, comment me faire rembourser ?

Si vous devez vous rendre à l'étranger, que ce soit pour vos congés ou pour y résider, il est primordial de vous renseigner sur le système de santé du pays. Comment sont remboursés les soins médicaux à l'étranger ?

Insolation, allergie alimentaire, crise d’appendicite… Même en vacances à l’étranger, vous n’êtes pas à l’abri d’un problème médical. Comment faire lorsqu’un problème de santé survient alors que vous êtes à des centaines de kilomètres de la France ?

Vous vous trouvez dans l'Union Européenne (ou dans l'Espace économique européen)

La première chose à faire quand vous quittez la France est de vous procurer une Carte Européenne d’Assurance Maladie (CEAM). Vous n’en aurez peut-être pas besoin mais elle peut s’avérer très utile si vous êtes amené à recevoir des soins pour une raison ou une autre.  

Pour obtenir votre CEAM, adressez-vous à la Sécurité sociale ou allez directement sur son site Internet. Demandez-la au plus tard 15 jours avant votre départ. Une fois entre vos mains, cette carte est valable pour une durée d’un an.

La CEAM est la preuve que vous êtes rattaché à la Sécurité sociale et que vos soins médicaux sont pris en charge.


Quand vous présentez votre CEAM pour des soins à l'étranger, la procédure varie selon le pays :

  • Soit vous n'avez pas à avancer les frais médicaux ;
  • Soit vous avancez les frais, et vous vous ferez rembourser par l'organisme de Sécurité sociale du pays où vous vous trouvez.


Elle est nominative et valable dans les pays ci-dessous :

Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Danemark, Espagne (y compris les îles Baléares et Canaries), Estonie, France (métropole, Guadeloupe, Martinique, Guyane française, la Réunion), Finlande, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal (y compris les archipels de Madère et des Açores), République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni (Angleterre, Ecosse, Pays de Galles, Irlande du Nord, Gibraltar), Slovaquie, Slovénie, Suède.


Et si j'ai oublié ma CEAM ?

Si vous n’avez pas votre carte, c’est vous qui devrez payer les frais de santé.
Ensuite, vous pouvez :

  • Soit demander à être remboursé selon les normes du pays où vous vous trouviez ;
  • Soit tenter de vous faire rembourser par la Sécurité sociale à votre retour en France (celle-ci n’est pas obligée de le faire), en lui envoyant :
    • Le justificatif et la facture de votre intervention médicale ;
    • Accompagnés du formulaire S3125 intitulé « Soins reçus à l’étranger », disponible sur ameli.fr, le site de la Sécurité sociale.

Si la Sécurité sociale accepte de prendre vos soins en charge, le remboursement se fera sur sa base de tarifs français.


Vous partez à l'étranger et vous voulez en savoir plus sur la Carte Européenne d'Assurance Maladie ? Cet article vous explique son fonctionnement en détails !

Vous avez un problème de santé alors que vous êtes hors de l'Europe

Vous êtes dans un pays “conventionné”

Certains pays ont signé des « conventions bilatérales » de Sécurité sociale avec la France. Elles vous permettent de continuer à avoir une couverture médicale même quand vous voyagez hors d’Europe. Concrètement, cela veut dire que si vous avez un problème de santé alors que vous êtes dans un de ces pays, vos soins seront pris en charge.

Les pays ayant signé des conventions bilatérales avec la France sont les suivants :
Algérie, Andorre, Argentine, Bénin, Bosnie-Herzégovine, Brésil, Cameroun, Canada, Cap-Vert, Chili, Congo, Corée du Sud, Côte d’Ivoire, Etats-Unis, Gabon, Guernesey, Inde, Israël, Japon, Jersey, Kosovo, Macédoine-Nord, Madagascar, Mali, Maroc, Mayotte, Mauritanie, Monaco, Monténégro, Niger, Nouvelle Calédonie, Philippines, Polynésie française, Québec, Saint-Martin, St-Pierre-et-Miquelon, Sénégal, Serbie, Togo, Tunisie, Turquie, Uruguay.


Vous êtes dans un pays n'ayant pas d'accord avec la France

Dans ce cas, vous devrez payer, et vos frais médicaux ne pourront être pris en charge que s’il s’agit d’une situation d'urgence.

Pour recevoir votre remboursement, faites parvenir vos factures et vos justificatifs à la Sécurité sociale dès votre retour en France. Selon la situation, elle décidera si vos soins doivent être pris en charge ou non. Attention, le remboursement n’est donc pas systématique.

Vous voyagez régulièrement et vous cherchez une couverture adaptée à votre situation ?
Découvrez sans plus attendre nos offres et faites un devis en ligne !

Couverture sociale : le cas des retraités vivant à l’étranger

Vous êtes retraité et vous comptez partir vivre dans un autre pays européen ? Pour garder votre couverture sociale, vous devez envoyer le formulaire S1 à votre caisse de retraite (vous le trouverez sur ameli.fr).  

Si vous vivez dans un pays hors de l’Union Européenne, vous devez souscrire à son système d’Assurance Maladie. Vous pouvez aussi adhérer au CFE (Caisse des Français à l'Étranger) pour conserver vos droits.

La mutuelle santé pour anticiper ses soins à l'étranger

En général, les soins médicaux sont plus chers à l’étranger qu’en France. Même si la Sécurité sociale prend en charge une partie des dépenses, il est possible qu’une bonne partie des soins restent à vos frais. De plus, les bases de remboursement de la Sécurité sociale peuvent être plus faibles que les prix pratiqués à l’étranger.

Aussi, si vous voyagez souvent, il est peut-être préférable de prendre une mutuelle santé internationale.

Elle vous permettra d’être remboursé selon les tarifs du pays où vous avez reçu les soins, ce qui vous assurera une prise en charge optimale.

Étudiant, retraité ou salarié, Malakoff Humanis vous protège dans le monde entier ! Découvrez les offres pour une mutuelle santé internationale.

Sur le même thème