DUERP, un outil obligatoire pour protéger vos salariés

Le DUERP, un outil obligatoire pour protéger vos salariés

Obligatoire, le Document Unique d’Évaluation des Risques Professionnels (DUERP) est l’outil-clé de la prévention dans votre entreprise.

Qu’est-ce que le DUERP, ou DUER ?

Le Document Unique d’Évaluation des Risques Professionnels est un document obligatoire pour toutes les entreprises, les administrations et les associations. Même les plus petites sont concernées du moment qu’elles emploient une personne. Employeurs, la démarche peut vous paraître contraignante, cependant le DUERP ou DUER inscrit le monde du travail dans une démarche continue de prévention

Dans le DUERP, vous devez recenser l’ensemble des risques présents dans l’environnement de travail de vos salariés. On parle ici de risques :

  • pour leur santé,
  • pour leur sécurité,
  • psychosociaux.

Absence de DUERP dans l’entreprise : quelles conséquences ?

Pour rappel, en tant qu’employeur vous devez prendre toute mesure permettant d’assurer la sécurité et de protéger la santé physique et mentale de chacun dans votre établissement.
Et sur ce point vous avez une obligation de résultat.

De fait, tout manquement lié au DUERP peut être sanctionné par des amendes. C’est par exemple le cas lorsqu’il n’est pas présenté à vos délégués du personnel ou aux agents de l’inspection du travail alors qu’ils ont explicitement demandé à le consulter. De même, en cas de souci de santé-sécurité, notamment en situation d’accident ou de maladie grave, son absence peut coûter encore plus cher : faute inexcusable, sanctions pénales, etc.  


Employeurs, quelles sont les obligations de prévention ?

Quels devoirs pour la sécurité et la santé des salariés ? Que mettre en place préventivement ? Quelles sanctions en cas de manquement ?

La présentation du DUERP

A quoi doit ressembler un DUERP ? Il n’existe pas de “document type”. Papier ou numérique, à vous de choisir. Il peut s’agir d’un cahier, d’un classeur ou, pourquoi pas, d'un tableau de bord au format numérique. L’intégration de reportings quantitatif et qualitatif, d’un baromètre social ou de comptes-rendus d'audit peut en faciliter le suivi et la compréhension par tous.

Vos seules contraintes sont l’unicité du document et son actualisation. Vous devez le mettre à jour au moins une fois par an. Un délai plus espacé est toutefois toléré si votre entreprise compte moins de onze salariés.

Le contenu du DUERP

Que mettre dans votre document unique? Vous devez y consigner par écrit les résultats de votre démarche de prévention des risques. Il s’agit donc de remplir quatre objectifs :

  • faire l'inventaire des incidents déjà survenus,  
  • évaluer les risques présents,  
  • détailler le programme d'actions,
  • faire état du suivi des mesures déjà mises en œuvre.


Pour aller plus loin, vous devez également :

  • identifier et analyser les risques et les conditions d’exposition,
  • détailler les modes d’organisation du travail dans l’entreprise,
  • y définir vos priorités d'action,  
  • évaluer l'efficacité des actions déjà menées,
  • prévoir des annexes, avec, par exemple, la proportion des salariés exposés aux risques.


Dans l’idéal, toutes ces données sont consignées et organisées de manière à faciliter le suivi des mesures mises en place au fil des ans. 

Prévention des risques : une démarche collective et co-construite

Il incombe à chacun de vos salariés de prendre soin de sa santé et de sa sécurité, ainsi que de celles des autres personnes concernées par ses actes ou omissions. Cependant, c’est à vous, employeur, que revient la mise en place de moyens les plus pertinents en matière de prévention des risques. Les instances représentatives du personnel jouent également un rôle décisif dans votre démarche d'amélioration continue. Dans les entreprises d'au moins 50 salariés, le document unique sera d’ailleurs établi avec le concours du Comité social et économique (CSE).

Qui peut consulter le DUERP ? Vous devez le tenir à la disposition des représentants du personnel et des acteurs de la prévention comme : le médecin du travail, l’inspecteur du travail, les agents de la Sécurité sociale, etc. Par ailleurs, un affichage dans l’entreprise devra informer vos collaborateurs du lieu où le document peut être lu.

La problématique des risques, y compris psychosociaux, peut être l'opportunité de fédérer tous les acteurs de votre entreprise. La mise en place d'une dynamique collective de réflexion associant des consultants extérieurs enrichira aussi la démarche et fera émerger à coup sûr les meilleures solutions.


Malakoff Humanis vous propose un accompagnement pour évaluer les risques de votre entreprise et réaliser votre document unique, afin de transformer vos obligations légales en véritable outil de dialogue social et de prévention au sein de votre entreprise.

Sur le même thème
  • Ce que les risques psychosociaux coûtent à l’entreprise

    Ce que les risques psychosociaux coûtent à l’entreprise.

    En France, l’assurance maladie a estimé le coût du stress au travail entre 1,9 et 3 milliards d’euros. Au-delà de leur impact humain, les risques psychosociaux ont aussi un coût financier pour l’entreprise.

  • Visuel - Parrainage pour l’emploi : pour qui ?

    Dans quel cas pouvez-vous refuser votre mutuelle santé obligatoire ?

    Depuis le 1er janvier 2016, toutes les entreprises du secteur privé doivent mettre à disposition de leurs salariés une couverture minimale pour le remboursement des frais de santé. Le caractère obligatoire vous impose de vous y affilier. Mais est-il tout de même possible de la refuser ?