Ce que les risques psychosociaux coûtent à l’entreprise

Ce que les risques psychosociaux coûtent à l’entreprise

En France, l’Assurance Maladie a estimé le coût du stress au travail entre 1,9 et 3 milliards d’euros. Au-delà de leur impact humain, les risques psychosociaux ont aussi un coût financier pour l’entreprise.

Les risques psychosociaux : le nouveau mal des entreprises ?

Harcèlement, stress, surcharge de travail… les risques psychosociaux regroupent des risques qui mettent en jeu l’intégrité physique et la santé mentale des salariés.
De plus en plus d’enquêtes alertent sur ces risques, qui touchent tous les secteurs d’activités. Les RPS ont de multiples sources, liées :

  • Au travail et à ses exigences (horaires, pénibilité, degrés de vigilance et de concentration, marge de manœuvre pour accomplir une tâche, etc.),
  • Au management et aux relations humaines (violence, harcèlement psychologique et sexuel…),
  • Au salarié et à ses besoins (développement des compétences, équilibre vie professionnelle et vie personnelle…),
  • À l’entreprise et à sa stratégie (restructuration, sentiment d’insécurité, nouvelles technologies…).

TPE ou PME, vous n’êtes pas épargnées ! Retrouvez l’article sur la prévention des risques en TPE/PME

RPS : le mal être d'un salarié affecte la performance de l'entreprise

C’est indéniable : les risques psychosociaux ont un impact sur la santé des salariés et de l’entreprise. Un salarié qui va mal, et c’est toute l’entreprise qui en pâtit.
 
Les conséquences possibles ? Fort taux d’absentéisme, dysfonctionnements internes, départ de collaborateurs sans négliger d’autres conséquences sur le fonctionnement et les résultats de l’entreprise : production en baisse, retard de commandes, perte de clients, éloignement des fournisseurs… Et ce, sans parler de l’image de l’entreprise qui peut s’en retrouvée dégradée.
Qu’on se rassure : tout n’est pas perdu. Il suffit parfois d’être à l’écoute de ses collaborateurs. Prendre des mesures concrètes, regagner la confiance de chacun et dépister tous les risques psychosociaux sont des solutions efficaces.

RSE, comment détecter les signaux d’alerte en entreprise ?

Les risques psychosociaux coûtent chers, trop chers !

Les conséquences financières des RPS sont impressionnantes. Dans les pays développés, les coûts du stress et des risques psychosociaux représentent 3 à 4% du PIB.
L’INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité) considère que 50 à 60 % des journées de travail perdues sont liées au mal-être, soit entre 10 et 20 % des dépenses de la branche accident du TP/MP de la Sécurité Sociale.

La gestion des risques psychosociaux : un enjeu RSE

Vous l’avez compris : les RPS sont un sujet à prendre au sérieux. D’après la réglementation, au même titre que vous protégez vos salariés de l’amiante et des risques de leur métier, vous devez évaluer et limiter les risques psychosociaux. Moins d’absentéisme, plus de productivité : les salariés comme l’entreprise ont tout à y gagner.

Information, solutions concrètes, actions…Nous vous accompagnons pour agir durablement sur les risques professionnels, comme les RPS. 

Sur le même thème
  • La perte de sens du travail des salariés : de quoi parle-t-on ?

    La perte de sens du travail des salariés : de quoi parle-t-on ?

    Un salarié désengagé, exprimant des perceptions négatives de son travail ou ayant perdu sa bonne humeur : peut-être a-t-il perdu le sens de son travail ? Pour bien comprendre l’impact de ce phénomène sur le bon fonctionnement de l’entreprise, nous vous proposons des pistes de définitions et d’actions.

  • L’usure professionnelle : qu’est-ce que c’est ?

    L’usure professionnelle : qu’est-ce que c’est ?

    Trop souvent associée aux seuls maux de dos des travailleurs physiques, l’usure professionnelle recouvre bien d’autres problématiques. Comprendre ces différentes manifestations et leurs origines fait partie du rôle de l’entreprise. Et des éléments indispensables pour prévenir leur apparition : nos pistes pour appréhender ce risque.

  • Améliorer et optimiser l’organisation et la relation aidant / aidé

    Le salarié aidant : qui est-il ?

    1 salarié sur 5 est aidant et ce chiffre continue à progresser notamment du fait du vieillissement de la population. Il est donc urgent pour les entreprises de s’intéresser à ces collaborateurs, leurs vulnérabilités et leurs besoins. Nous vous proposons de découvrir les traits communs à ces salariés pas comme les autres grâce au 3ème baromètre de la Fondation Médéric Alzheimer.