Identifier et prévenir les risques psychosociaux : un enjeu pour votre entreprise

Identifier et prévenir les risques psychosociaux : un enjeu pour l'entreprise

Stress, harcèlement, épuisement professionnel, ... Les salariés vivent parfois des situations de souffrance physique ou morale qui peuvent avoir des conséquences lourdes sur les entreprises. Qu'est-ce qu'un risque psychosocial (RPS) ? Quels en sont les principaux symptômes ? Quels sont les points à surveiller ? Faites le tour de la question pour rester en alerte et protéger votre entreprise.

Que sont les risques psychosociaux ?

Les risques psychosociaux, appelés également RPS, sont des risques professionnels qui portent atteinte à l'intégrité physique et à la santé mentale des salariés.

Plusieurs facteurs, combinés ou non, sont identifiés par l’INRS (l’Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles) ;

  • Le stress,
  • Les violences internes à l’entreprise : harcèlement moral ou sexuel, conflits,
  • Les violences exercées par des personnes extérieures (clients, usagers, etc.) : insultes, menaces, agressions.

Ces risques ne doivent pas être négligés. Ils peuvent avoir des conséquences lourdes sur le fonctionnement de votre entreprise en entraînant des pathologies professionnelles (dépressions, maladies psychosomatiques, troubles musculosquelettiques, maladies cardio-vasculaires, accidents du travail, etc.).

Selon une enquête réalisée en 2019, 20 % des arrêts de travail moyens (4 à 30 jours) et 28 % des arrêts de travail longs (plus de 30 jours) sont dus à des troubles psychologiques ou à un épuisement professionnel(1).

Quels sont les symptômes des RPS ?

En milieu professionnel, les situations à risque psychosocial se manifestent de quatre façons :

  • Des atteintes à la santé physique ou psychique,
  • Des tensions et des conflits,
  • Des risques de baisse de la qualité du travail,
  • Des impacts sur la vie privée.

Cependant, avant d’en arriver à ce stade, certains signes peuvent alerter les managers : 

  • Une charge de travail trop importante,
  • Le manque de sens à son travail,
  • Le manque d’autonomie, 
  • L’absence de soutien social,
  • le manque de reconnaissance professionnelle,
  • Un conflit entre ses valeurs et celles de son environnement professionnel,
  • Un environnement social dégradé,
  • L’insécurité du travail.

Ces facteurs, s’ils sont présents de façon constante et durable, peuvent provoquer un épuisement physique, psychique ou émotionnel et entraîner des complications sur le plan médical. 

Lire aussi : Mal-être au travail : écouter, porter de l’attention, mieux accompagner

La prévention, une démarche collective

Les facteurs de RPS diffèrent selon le type, la taille et l’activité de l’entreprise. Il est donc important de les identifier et de mettre en place des mesures personnalisées de prévention pour en réduire les impacts. 

Chaque entreprise doit donc passer par un diagnostic de ses facteurs de risques. Cette évaluation permettra de mettre en place une démarche de prévention collective des RPS adaptée, efficace et durable.

Pour assurer la bonne réussite de cette démarche, les conditions suivantes doivent être remplies : 

  • L’engagement de la direction ;
  • L’existence préalable d’une culture de santé et sécurité au travail ;
  • L’implication des représentants du personnel ;
  • La participation des salariés, de l’encadrement et une sensibilisation régulière de ceux-ci ;
  • Le respect des personnes et notamment la protection de leur parole ;
  • La mise en place d’un groupe de travail (groupe projet dédié) dont la taille, les contours, les missions et la dénomination varient selon l’effectif de l’entreprise et son objectif.

L’objectif : définir et appliquer un plan d’actions (priorisation, définition des moyens, …) afin de diminuer les risques psychosociaux. Suivant les résultats, ce plan doit être réévalué régulièrement.

Les risques psychosociaux ont un impact sur la santé des salariés et donc sur la santé de l’entreprise. Un salarié qui va mal et c’est l’entreprise qui en pâtit.

Malakoff Humanis à vos côtés

Malakoff Humanis s’engage au quotidien pour améliorer la performance de votre entreprise.

Découvrez le Diagnostic et protection du capital humain, une démarche d’accompagnement personnalisée qui intègre des solutions concrètes ou, si votre entreprise compte moins de 50 salariés nos Solutions pour les PME.

Pouvoir compter sur nos experts au quotidien, ça donne le sourire.

(1)lecomptoirdelanouvelleentreprise.com - Étude de perception Ifop pour Malakoff Médéric Humanis, réalisée auprès d’un échantillon de 1 507 salariés (recueil par Internet) et 400 dirigeants ou DRH (enquête menée par téléphone) d’entreprises du secteur privé, d’août à octobre 2019

Sur le même thème
  • Absentéisme en entreprise : pourquoi les salariés manquent-ils à l’appel ?

    Absentéisme en entreprise : pourquoi les salariés manquent-ils à l’appel ?

    Un taux d’absentéisme élevé au sein de l’entreprise doit alerter le dirigeant qui devra prendre des mesures pour prévenir et limiter les absences de ses salariés. 
    Mais avant d’explorer les différentes solutions pour réduire l’absentéisme, il est indispensable d’en connaitre les causes.

  • visuel - Épuisement professionnel : comment le détecter et le prévenir ?

    Épuisement professionnel, burn out : comment le détecter et le prévenir ?

    L’épuisement professionnel ou burn out est composé d’un ensemble de symptômes physiques et psychiques. Différent selon les personnes, il a pourtant une source commune : une mauvaise gestion du stress. Pour prévenir ce risque, l’employeur peut agir sur les conditions et la qualité de vie au travail des salariés.

  • Entreprise : comment aider les familles monoparentales ?

    La situation de monoparentalité peut être une source de vulnérabilités personnelles mais aussi professionnelles. L’employeur peut utiliser différents leviers pour favoriser une bonne conciliation vie privée/vie pro de ces parents solos.