Risques en entreprise : quelles sont les grandes mesures de prévention ?

Risques en entreprise : quelles sont les grandes mesures de prévention ?

Maîtriser les risques est une obligation pour les employeurs aujourd’hui. Retour sur les grandes mesures de prévention à mettre en action.

Tous les jours, chaque entreprise fait face à des risques liés aux conditions de travail (environnement, sécurité, secteur d’activité…). Ils prennent plusieurs formes et peuvent être psychosociaux (harcèlement, stress, violences…).


Les risques psychosociaux : ce nouveau mal qui menace les entreprises
Pourquoi les RPS doivent être traités comme les autres risques professionnels ?
Retrouvez un article qui vous éclaire sur l’enjeu humain et économique de ces nouveaux risques.

Prévention des risques : l’employeur est responsable 

En l’absence de gestion des risques en entreprise, la sanction peut être lourde tant d’un point de vue pénal et civil, qu’en termes humain et économique.
En tant qu’employeur, vous avez la responsabilité d’assurer la sécurité et la santé de vos salariés.
Vous vous engagez à prendre toutes les mesures nécessaires :

  • Des actions de prévention des risques professionnels et de la pénibilité au travail,
  • Des actions d’information et de formation des salariés,
  • La mise en place d’une organisation et de moyen adaptés.

Politique de prévention : les 9 points à suivre

Selon le Code du travail, vous devez mettre en place une politique de prévention des risques en fonction de neuf grands principes de prévention.
 

1. Évitez les risques
Tout risque identifié doit être évité et/ou supprimé. Si ce n’est pas possible, limitez l’exposition au danger.
Par exemple : une machine fait trop de bruit et nuit au salarié ? Déplacez-la dans un endroit isolé ou remplacez-la par un nouveau modèle moins bruyant.

2. Évaluez les risques
C’est l’un des principes de prévention les plus importants. Cela correspond à un véritable travail d’analyse à effectuer sur tous les postes de travail de l’entreprise. Bien les évaluer sera un plus pour prioriser les actions de prévention. À noter que toute cette évaluation être retranscrite dans le Document Unique d’Évaluation des Risques Professionnels (DUERP ou DU).
Quelques exemples : quels sont les risques existants (physiques, chimiques, psychosociaux…) ? Quels sont leurs conséquences sur la santé et la sécurité des salariés ? Quel est leur niveau de dangerosité, leur fréquence ?


Avez-vous rempli le DUERP ou DU (Document Unique d’Évaluation des Risques Professionnels) ?
Obligatoire et rigoureux, le DUERP répertorie tous les risques auxquels s’expose votre entreprise. Il doit être mis régulièrement à jour. Que dit la loi ? À quoi il sert ?
 

3. Anticipez les risques
Évitez l’effet de surprise. Ce principe de prévention des risques en entreprise vous oblige à intégrer la notion de risque le plus en amont possible, et ce, dès la genèse d’un projet.
Par exemple : vous concevez de nouveaux locaux ? Pensez à optimiser l’agencement, à bien réfléchir au choix des équipements, à anticiper sur les processus de travail.
 

4. Adaptez le travail aux salariés
Les postes de travail, les méthodes de travail quotidiens et les équipements doivent limiter au maximum la pénibilité et la monotonie au travail. La prévention en entreprise passe aussi par la limitation du travail cadencé.
Par exemple : en chaîne de distribution, adapter le travail aux salariés permet de limiter les gestes inutiles, de gagner en efficacité et de préserver sur le long terme leur santé.
 
5. Prenez en compte l’évolution de la technique
Les métiers d’aujourd’hui ne sont pas ceux de demain. Soyez en veille permanente sur les transformations techniques, organisationnelles ou managériales liées à votre(vos) secteur(s) d’activité. C’est à vous de mettre en place des moyens adaptés pour répondre aux enjeux de transformation.
 
6. Optez pour la meilleure alternative
Vous devez protéger vos salariés des risques. Dès lors qu’il est possible d’obtenir un résultat équivalent, vous devez choisir le procédé ou le produit le moins dangereux.
Par exemple : vous manipulez des produits chimiques ? Plutôt que de distribuer des masques de protection, travaillez sur le remplacement des produits irritants par des produits non-dangereux. Et si ce n’est pas possible, agissez à la source (solutions de captation, d’aération…).
 
7. Planifiez la prévention
La prévention des risques touche à tous les domaines de l’entreprise : procédés techniques, organisation du travail, relations sociales, environnement de travail, etc. Veillez à la cohérence globale des différentes mesures qui seront prises.
Par exemple : vous faites appel à plusieurs acteurs (entreprises, organismes…), vos actions respectives doivent être coordonnées de la manière la plus efficiente possible. Désignez un référent commun.


Que faire quand on est une petite structure ?
Les TPE/PME ont aussi des devoirs en terme de prévention des risques.
 

8. Privilégiez les mesures de prévention collective
La priorité est donnée à la mise en œuvre de solutions organisationnelles et collectives, plus efficaces sur le long terme que les solutions individuelles.
Par exemple : au lieu de financer des formations pour la posture au travail à chaque salarié, agissez sur les conditions qui génèrent les troubles musculo-squelettiques (cadence des gestes, inadaptabilité des postes de travail…).
 

9. Informez vos salariés
Informer est l’un des grands principes de prévention en entreprise ! Vos salariés doivent avoir pleinement conscience des risques auxquels ils s’exposent et comprendre les dispositifs mis en place pour les limiter. Cette communication doit être faite en toute transparence, dans le respect des individus et en favorisant le dialogue social.
Par exemple : vous souhaitez informer vos nouveaux salariés ? Pourquoi ne pas organiser une réunion ou une formation ou mettre en place un affichage spécifique ou des consignes ?
 
Vous l’avez compris : la prévention des risques se fait en amont et demande de réagir vite.

Prévention des risques : faites-vous accompagner !

Vous êtes un peu perdu dans votre prévention des risques en entreprise ? Des acteurs sont là vous aider, comme des consultants indépendants, votre mutuelle, les organismes privés ou publics (ANACT ou les CARSAT).

Envie d’en savoir plus : vous trouverez des aides et documentations sur le site du ministère du travail ou auprès de l'INRS.
 

Malakoff Humanis est à vos côtés
Vous êtes employeur ? Nous vous accompagnons sur les questions de santé et de sécurité au travail tout en respectant votre budget.

Sur le même thème
  • Comment prévenir les risques professionnels au sein de votre entreprise ?

    Comment prévenir les risques professionnels au sein de votre entreprise ?

    En entreprise, les risques pour vos salariés peuvent être divers : brûlure, coupure, chute... Mieux connaître ces dangers professionnels pour mieux les appréhender relève de votre responsabilité en tant qu’employeur. Comment limiter ces menaces pour la santé de vos salariés ? Votre feuille de route en quatre étapes et les principales mesures de prévention.

  • Comment évaluer les risques professionnels ?

    Les risques professionnels, comment les évaluer ?

    Publié le 20.05.2018

    Le risque est défini par l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS) comme l'éventualité d'une rencontre entre l'homme et un danger auquel il peut être exposé. En milieu professionnel, comment l’employeur peut-il évaluer les risques ? Quelle démarche de prévention peut être mise en œuvre ?

  • Ce que les risques psychosociaux coûtent à l’entreprise

    Ce que les risques psychosociaux coûtent à l’entreprise.

    En France, l’assurance maladie a estimé le coût du stress au travail entre 1,9 et 3 milliards d’euros. Au-delà de leur impact humain, les risques psychosociaux ont aussi un coût financier pour l’entreprise.