Prévoyance maladies graves et redoutées : définition et fonctionnement

Qu'est-ce que la prévoyance maladies graves et redoutées ?

Les maladies graves comme le cancer ou la sclérose en plaque par exemple atteignent de plus en plus souvent des personnes actives. La prévoyance maladies graves et redoutées permet de prévenir, protéger et accompagner ces salariés afin de préserver leur santé.

Quelles sont les maladies graves et redoutées ?

La maladie redoutée est l’équivalent de ce que la Sécurité sociale nomme « Affection Longue durée » (ALD). La notion recouvre toutes les pathologies graves, de longue durée, qui ont des répercussions sur la qualité de vie des patients, qu’il s’agisse de leur quotidien, de la fréquence des soins, des relations avec leurs proches ou de l’impact psychologique qu’elles induisent.

Les maladies redoutées peuvent concerner :

  • les maladies cardiovasculaires (accidents vasculaires cardiaques ou cérébraux), 
  • les cancers, 
  • les maladies respiratoires chroniques (comme la broncho-pneumopathie chronique obstructive ou l’asthme)
  • le diabète
  • la maladie d’Alzheimer
  • la maladie de Parkinson. 

A elles seules ces types d’affection sont responsables de 80 % des décès prématurés dans le monde. Leur dangerosité explique que l’on parle également de maladie redoutée. A cette liste peuvent s’ajouter d’autres maladies, ayant des répercussions de longue durée sur la vie des personnes comme les hépatites ou le VIH.

De plus en plus de salariés touchés par des maladies graves

Selon les dernières statistiques disponibles de l’Assurance maladie, ces affections de longue durée concernaient 10,7 millions de personnes en France en 2017. 20 % d’entre elles ont moins de 60 ans, soit près de 4 millions de personnes en âge de travailler.

Et selon la Direction de la Recherche, des Etudes, de l’Évaluation et des Statistiques (DREES), ce chiffre a progressé de 3,8 % par an entre 2011 et 2017. La tendance devrait se poursuivre car elle est due au vieillissement de la population et à l’évolution des modes de vie provoquant des situations à risques (sédentarité, alimentation, etc.).

En quoi consiste la prévoyance maladie grave et redoutée ?

Cette garantie peut intervenir à trois niveaux.

  • La prévention : elle prévoit l’accès à des informations et des conseils pour modifier le mode de vie et réduire les risques de maladie grave ;
  • L’accompagnement : des services spécifiques sont inclus comme l’assistance à domicile ou l’aide au retour à l’emploi ;
  • Un capital : il permet de financer les imprévus liés à la maladie (frais d’aménagement du domicile, embauche d’une aide-ménagère, achat de matériel spécifique, etc.).

C’est une garantie complémentaire aux contrats collectifs de prévoyance et de santé. Elle couvre plusieurs maladies dont la liste varie selon l’organisme assureur.

> À lire aussi : La prévoyance, une couverture essentielle en cas d’invalidité

Bon à savoir

Malakoff Humanis propose aux entreprises une garantie maladies redoutées incluant de nombreux services pour leurs salariés.

Quels sont les avantages de la prévoyance maladie grave et redoutées ?

L’entreprise peut souscrire à cette garantie en complément de son contrat santé et/ou prévoyance pour tout ou partie de ses salariés. 

Pour les salariés, une protection supplémentaire contre les risques de la vie

La démarche prévention de la garantie aide à réduire les risques de maladies chroniques, notamment liés aux habitudes de vie. Elle permet à chaque salarié d’acquérir et de mettre en œuvre, à son rythme, des comportements bénéfiques pour sa santé : alimentation, activité physique, etc. Si la maladie se déclenche, la garantie va permettre au salarié, grâce au capital, de se doter des solutions et aides dont il a besoin. Et des services d’accompagnement faciliteront son quotidien mais aussi celui de ses aidants éventuels.

Pour l’entreprise, prévenir l’absentéisme

Souscrire une prévoyance maladie grave et redoutée est un moyen pour l’entreprise de lutter contre l’absentéisme. Les dispositifs prévus par la garantie facilitent le maintien dans l’emploi du salarié et son intégration dans le collectif de travail. C’est également un signal positif adressé aux équipes : leur entreprise prend soin d’eux dans les moments de vulnérabilité. Ils seront d’autant plus motivés et encouragés à rester fidèles à l’entreprise.

> À lire aussi : Perte de revenus : comment choisir une assurance qui vous protège ?

Bon à savoir

Malakoff Humanis est fortement engagé en faveur des personnes les plus vulnérables et notamment dans les actions de lutte contre le cancer ou Alzheimer. Ainsi, nous accompagnons au quotidien les entreprises et leurs salariés avec des solutions adaptées.

C’est pourquoi, nous avons créé l’offre Maladies redoutées afin d’aider les entreprises à accompagner leurs salariés touchés par les maladies suivantes :

  • l’accident vasculaire cérébral (AVC),
  • la maladie d’Alzheimer,
  • le cancer,
  • l’infarctus du myocarde,
  • l’insuffisance rénale terminale,
  • la maladie de Parkinson,
  • la sclérose en plaque invalidante,
  • le syndrome d’immunodéficience acquise « SIDA ».

Nos solutions

Découvrez la solution qui vous correspond en seulement quelques minutes

Sur le même thème
  • Couvrir les risques lourds grâce à la prévoyance

    Prévoyance collective : principe et garanties

    La prévoyance collective permet aux entreprises de protéger leurs salariés face à trois types de risques qu’on appelle « risques lourds » : l’arrêt de travail, le décès et l’invalidité. Comment fonctionne la prévoyance ? Quels avantages présente la mise en place d’un contrat de prévoyance collective ? Qu’apporte-t-elle aux salariés ? On vous explique 

  • Arrêt maladie, incapacité de travail, invalidité : comment vos salariés sont-ils protégés ?

    Arrêt maladie, incapacité de travail, invalidité : comment les salariés sont-ils protégés ?

    L'entreprise est directement concernée par la protection des salariés en cas de maladie ou d’invalidité. En tant qu’employeur, vous intervenez alors en complément de la Sécurité sociale pour garantir un maintien de revenus à vos collaborateurs. Combien et dans quels cas devez-vous payer ? Qu’apporte le contrat de prévoyance ?