Déshydratation des personnes âgées : quels besoins en eau chaque jour ?

Déshydratation des personnes âgées : quels besoins en eau chaque jour ?
Publié le 16.01.2020

Les personnes âgées ont des besoins en eau plus importants au quotidien par rapport aux personnes plus jeunes. ​ Découvrez comment bien s'hydrater lorsque l'on avance dans l'âge et comment satisfaire chaque jour ses besoins en eau.

La déshydratation chez les personnes âgées

Au fil des années, certains changements physiologiques s'opèrent, chez l'homme comme chez la femme, et entraînent notamment des besoins différents en matière d'hydratation.

Avec l'âge, la quantité d'eau stockée dans le corps pour prévenir une déshydratation temporaire diminue, exposant les personnes âgées à une déshydratation grave. À ce phénomène s'ajoute la sensation de soif qui diminue également à mesure que l'on vieillit. Le besoin de boire est alors ressenti à un niveau de déshydratation plus élevé que chez les personnes jeunes.

Par ailleurs, après 70 ans, les reins sont moins efficaces et gèrent moins bien la surcharge en sels minéraux et en toxines causée par un manque d'hydratation, exposant les seniors à un déséquilibre minéral dans le sang.

Quels besoins en eau chaque jour ?

Le corps a des besoins en eau chaque jour qui varient en fonction du poids de la personne, de son activité et de son alimentation.

Pourquoi faut-il s'hydrater ?

Des apports sont indispensables pour compenser l'eau éliminée au quotidien par la respiration, sous forme de sueur ou encore dans les urines. S'il fait très chaud, en été par exemple, ou en cas de fièvre, il est conseillé aux personnes âgées de boire un demi-litre d'eau supplémentaire par jour pour compenser la déshydratation.

Les fortes chaleurs

L’exposition prolongée à la chaleur est à l’origine de conséquences gravissimes chez des sujets vulnérables, au premier rang desquels on trouve les personnes âgées fragiles et en perte d’autonomie.

Les éléments du danger

  • Les premières chaleurs, l’organisme n’est pas encore habitué aux températures élevées,
  • Lorsque la chaleur dure plusieurs jours,
  • Quand la température ne baisse pas la nuit et que l’organisme ne peut bénéficier de la fraîcheur nocturne pour récupérer,
  • L’absence de vent et une humidité importante,
  • Certains médicaments ou maladies chroniques majorent les risques liés à la chaleur.

Symptômes et complications

Les symptômes peuvent sembler anodins mais doivent alerter en période de forte chaleur. Il s’agit de vertiges, nausées, sensation de fatigue. La température corporelle augmente en dehors de tout contexte infectieux. Des crampes apparaissent. 
La complication majeure est le coup de chaleur, caractérisé par des maux de tête, une élévation de la température centrale, un arrêt de la sudation et une altération de la conscience. Il s'agit d'une urgence médicale menaçant le pronostic vital. 

Que faire ?

  • Lutter contre l’élévation de la température ambiante, en fermant fenêtres et volets, notamment sur les façades exposées au soleil et en les maintenant fermés tant que la température extérieure est supérieure à celle du lieu de vie. Les courants d'air peuvent être provoqués lorsque la température extérieure est plus basse, mais il faut se méfier des ventilateurs qui brassent l'air mais ne font pas baisser la température. Ils ne sont utiles que s'ils favorisent l'évaporation : ceci est réalisé lorsque les parties découvertes du corps sont maintenues humides (bombes aérosols, lingettes, brumisateurs) ou par arrosage des sols (quand cela est possible et attention aux chutes !), pouvant faire baisser la température du local de 2 à 3 degrés, 
  • Réduire l'intensité des activités et les commencer tôt le matin,
  • Boire sans attendre d’avoir soif, au minimum 2 litres de liquide par jour, mais éviter les boissons trop froides qui peuvent déclencher des crampes d’estomac,
  • S’abstenir de boissons alcoolisées, riches en caféine (café, thé, colas) ou trop sucrées car elles accentuent la perte d’eau,
  • Porter des vêtements légers clairs et amples,
  • S’installer si possible dans un endroit frais, éventuellement une pièce climatisée,
  • Prendre régulièrement des douches ou des bains frais,
  • Pulvériser de l’eau ou appliquer des linges humides sur le visage et les parties découvertes du corps,
  • Appeler le médecin pour s'assurer que les médicaments utilisés n'augmentent pas les risques en cas de chaleur accablante et dès que la température atteint ou dépasse 38°C,

Il existe différentes manières de s’hydrater lors de fortes chaleurs 

  • Boire et manger froid,
  • Boire de l’eau, mais aussi des tisanes, des laitages, des jus de fruits, des potages,
  • Consommer des fruits riches en eau : pastèques, melon, prunes, raisin (comme pour les jus de fruits, attention à la diarrhée),
  • Éviter les repas riches en graisses,
  • Si l’on a des difficultés à absorber des liquides, consommer des yaourts et des sorbets, éventuellement de l’eau gélifiée (en pharmacie et parapharmacie).
     

 

Sur le même thème
  • Dénutrition des personnes âgées : conséquences et prévention

    Dénutrition des personnes âgées : conséquences et prévention

    Publié le 20.05.2018

    La dénutrition chez les personnes âgées est souvent sous-évaluée, à cause de ses symptômes difficilement identifiables. Pourtant, les conséquences de la dénutrition sont réelles : dans certains cas, la masse musculaire diminue, ce qui provoque des troubles de l'équilibre, des chutes, voir une perte d'autonomie.

  • Emploi des seniors : l'entreprise a tout à y gagner

    Emploi des seniors : l'entreprise a tout à y gagner

    Publié le 20.05.2018

    En France, depuis plusieurs années, le taux d'emploi des seniors se situe en deçà de la moyenne européenne. Pourtant, le savoir-faire des 55/64 ans, leurs connaissances et leur expérience en font des collaborateurs précieux. Zoom sur les bonnes raisons d'embaucher un senior dans son entreprise.

  • La télésurveillance médicale pour personnes âgées ou malades

    La télésurveillance médicale pour personnes âgées ou malades

    Publié le 20.05.2018

    La télémédecine regroupe plusieurs domaines permettant de faciliter la réalisation d'actes médicaux à distance par le biais des technologies de télécommunication. La télésurveillance médicale est une branche de la télémédecine, au même titre que la téléconsultation, la télé expertise ou la téléassistance médicale.