Les bonnes questions à se poser avant d'agir

Quelles sont les bonnes questions à se poser avant d'agir
Publié le 21.10.2019

Une entreprise sur deux souhaiterait créer une culture d’entreprise favorable aux aidants. En tant qu’employeur vous pouvez mettre en œuvre des actions concrètes auprès de vos salariés.

Se poser les questions sur l’engagement de son entreprise

La mise en œuvre d’actions nécessite d’être dans le dialogue, et d’accepter des ajustements dans le temps des dispositifs de manière à faciliter sur le temps long la conciliation entre la vie professionnelle du salarié et sa vie professionnelle.

Vous avez envie de faire avancer le sujet des aidants au sein de votre entreprise, mais vous n’avez pas la connaissance ni le temps de vous en occuper.

Avant d’agir, posez-vous d’abord les bonnes questions :

  • Quel type d’action je souhaite mettre en place (sensibilisation, information avec un relais sur des services, formation des managers) ?
  • Quel temps je suis prêt à accorder à mes collaborateurs pour parler du sujet, s’y former (au niveau du management ? au niveau des salariés ?)
  • La prise en considération de ce sujet par mon entreprise va-t-elle se faire en mettant à disposition du temps à mes collaborateurs ? ou bien en externalisant un service payant ?
  • Le recours à des personnes externes va-t-il faciliter la prise de parole de mes collaborateurs ?
  • Comment m’assurer que la prestation demandée sera de qualité ?

Témoignage

Hubert de Boisredon, président-directeur général du groupe Armor, témoignait de son interrogation à ce sujet :

Réfléchir sur la place de la fragilité dans l’entreprise, c’est au fond se poser la question de la finalité de l’entreprise et du rôle du dirigeant :

  • Quelle est la finalité de l’entreprise ?
  • Et comme dirigeant, qu’est-ce que réussir sa mission ?
  • Quel est le bon modèle de "management" ?

Ces questions nous ramènent à nous-mêmes et à notre propre rapport à la vulnérabilité, celle de notre entreprise, de ceux qui nous entourent et la nôtre :

  • Quel projet pour l’entreprise que je dirige ? Quelle image vais-je vouloir donner comme dirigeant d’entreprise ?
  • Quelle va être ma manière de diriger ?
  • Comment vais-je considérer et gérer les faiblesses de mes collaborateurs ?
  • Y aura-t-il ou pas une place pour les personnes fragiles dans l’entreprise ?
  • Vais-je accepter mes propres fragilités ou me blinder pour qu’elles n’apparaissent pas ?

(source enquête Agir pour les salariés aidants 2017)

Prenez le temps de vous poser ces questions, seuls ou avec d’autres dirigeants afin de mettre en œuvre des actions qui répondent à vos attentes, à celles des salariés aidants et qui donnent du sens à votre politique d’entreprise, selon son niveau d’engagement sociétal et de moyens mis à disposition.

Recenser  puis Valoriser les dispositifs existants

Votre entreprise réalise certainement des aménagements pour faciliter la conciliation vie personnelle vie professionnelle, faites le savoir à vos salariés :

  • Rédigez une communication reprenant les dispositifs légaux dont vos salariés peuvent bénéficier, dans le droit commun (aménagement du temps de travail, congé du proche aidant)
  • Si vous avez réalisé une négociation particulière sur le sujet (accord de branche, accord d’entreprise), si vous avez mis des bonnes pratiques en place, communiquez sur celui-ci (cf fiche sur la communication)
  • Les services d’action sociale de l’institution de prévoyance, la mutuelle ou la caisse de retraite à laquelle votre entreprise cotise sont parfois méconnus, n’hésitez pas à en parler à vos collaborateurs

Sachez que vous pouvez faire appel à des personnes et organisations externes à votre entreprise pour intervenir sur le sujet.

Sur le même thème
  • Qualité de vie au travail, où en est votre entreprise ?

    Qualité de vie au travail, où en est votre entreprise ?

    Selon le onzième baromètre Santé et QVT de Malakoff Humanis, 73% des salariés français se disent satisfaits de leur qualité de vie au travail (QVT). Un chiffre qui ne cesse de croître, et qui prouve l’engagement des entreprises françaises à améliorer les conditions de travail, notamment. Que recouvre le champ de la QVT ? Quelles améliorations pouvez-vous encore apporter dans votre entreprise ? Etat des lieux.

  • Salariés aidants : les outils de communication à utiliser

    Les outils de communication à utiliser

    Publié le 21.10.2019

    Pour 73% des aidants, l’entreprise a un rôle à jouer auprès des proches aidants, notamment en les informant et en favorisant la conciliation avec la vie professionnelle . De nombreuses opportunités existent pour se saisir du sujet des aidants. Le sujet des aidants en emploi et les réponses associées manquent de visibilité, tant pour les salariés aidants que pour les managers ou les ressources humaines. Des moyens simples et efficaces de communication peuvent concourir à une meilleure information.

  • Salariés aidants : les interlocuteurs internes à solliciter

    Quels sont les interlocuteurs internes à solliciter ?

    Publié le 21.10.2019

    Même si le sujet des aidants est de plus en plus connu, parler de sa situation au sein de l’entreprise ne va pas de soi. Si d’un côté l’aidant peut avoir envie de parler de sa situation pour trouver des solutions, la peur du regard des autres, la stigmatisation freine souvent l’expression au sein des entreprises, grandes ou petites.