Vers quels interlocuteurs externes orienter les salariés aidants ?

Vers quels interlocuteurs externes orienter les salariés aidants ?
Publié le 21.10.2019

Aujourd’hui, toute une palette d’acteurs est spécialisée sur l’accompagnement des proches aidants. De l’information, du soutien, en passant par de la formation, les propositions ne manquent pas !

Informer les salariés aidants sur les aides possibles en dehors de l’entreprise présente deux intérêts majeurs quand on est chef d’entreprise :

  • Cette démarche répond aux attentes des salariés. L’information est la deuxième aide que les salariés aidants espèrent de leur employeur.
  • Cette information est accessible à toute entreprise, quelle que soit sa taille ou son secteur d’activité.

« Mes salariés avancent en âge et leurs parents avec ! Ils étaient de plus en plus nombreux à être aidants comme on dit maintenant. Etant moi-même passé par là, je voulais faire quelque chose pour les aider. J’ai demandé aux services sociaux de la ville de me donner des plaquettes que j’ai mis à disposition dans les vestiaires. C’est un petit plus pour lequel j’ai été plusieurs fois remercié, ça leur évite des recherches ». Jean-Claude, dirigeant d’un supermarché.


« Nos assistantes sociales d’entreprise sont une ressource précieuse pour les salariés qui ont un proche dépendant. Grâce à elles, ils bénéficient d’une écoute et ils savent à quelles portes frapper en dehors de l’entreprise». Catherine, DRH dans un groupe bancaire.

Les principaux interlocuteurs des aidants à l’extérieur de l’entreprise

Le service autonomie du Conseil Départemental

Le Conseil Départemental est une institution aux multiples compétences : la voirie, l'éducation, la culture, le développement local et l’action sociale qui est sa vocation prioritaire.  A ce titre, il intervient dans les domaines de la protection de l'enfance, l'aide aux personnes en situation de précarité, en situation de dépendance et de handicap. Il gère notamment les aides financières en lien avec le handicap et la dépendance au grand âge. L’accompagnement des proches aidants fait aussi partie de ses compétences. C'est donc l'un des premiers interlocuteurs à qui s’adresser quand on est aidant.

Le Centre Local d’Information et de Coordination gérontologique (CLIC)

C’est un guichet d’information pour les personnes âgées de plus de 60 ans et leurs proches. Les professionnels de ces structures informent, orientent et conseillent.

La Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH)

Ces structures s’adressent aux personnes en situation de handicap âgées de moins de 60 ans.  Il existe une MDPH par département. Ses missions sont les suivantes :   

  • Information
  • Accueil - écoute
  • Évaluation des besoins de compensation   
  • Élaboration du plan de compensation    
  • Attribution des prestations et orientation scolaire, médico-sociale ou professionnelle    
  • Suivi des décisions   
  • Médiation et conciliation

Le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS)

Rattaché à la mairie, le CCAS est spécialisé dans l’action sociale. C’est une structure de proximité qui s’adresse à tous, de la petite enfance aux personnes âgées. Le CCAS joue un rôle d’information et. Il met aussi en place des services (ex. : service d’aide et de soin à domicile, portage de repas, etc.) Il peut également proposer des aides financières. Les CCAS sont de plus en plus mobilisés pour l’accompagnement des proches aidants. Ils les informent, les orientent et mettent en place des actions pour les soutenir, comme des Cafés des Aidants ®.

Le service d’action sociale de la caisse de retraite ( de base ou complémentaire )

Les travailleurs sociaux de ces services sont en capacité d’informer et d’orienter les personnes. Ces services mettent aussi parfois en place des actions de soutien des aidants. Ils peuvent aussi, sous conditions, proposer des aides financières.

Votre organisme de prévoyance collective et votre Mutuelle

Les délégués sociaux de ces organismes seront des interlocuteurs précieux pour vous salariés aidants. En plus de l’écoute, de l’information et de l’orientation, ils pourront informer vos salariés sur les droits prévus dans le cadre de vos contrats avec eux.

La plateforme d’accompagnement et de répit

Ces structures sont dédiées à l’accompagnement des proches aidants de personnes âgées en perte d’autonomie. Elles proposent de l’information, du conseil, du soutien (individuel et collectif). Certaines plateformes proposent également du répit. C’est-à-dire qu’elles organisent, ponctuellement, la présence de professionnels au domicile de la personne dépendante. Ainsi le proche aidant peut vaquer à ses occupations.

Les associations

Les associations et leurs bénévoles jouent un rôle important dans l’information et l’accompagnement des aidants. Par exemple : la Ligue contre le Cancer, France Alzheimer, l’Association des Paralysés de France (APF), l’Union Nationale des Familles et Amis de personnes malades ou handicapées psychiques (UNAFAM).

Des interlocuteurs spécifiques pour les questions juridiques

Certains sujets impliquent de faire appel à des spécialistes. C’est notamment le cas avec pour les questions juridiques en lien avec la santé. Voici quelques ressources pour vos salariés :

  • La Ligne Santé Info Droits de France Asso Santé. Elle offre la possibilité d’interroger des juristes et des avocats  
  • Le Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles (CIDFF). Les CIDFF comptent le plus souvent dans leurs équipes un juriste
  • Pour les sujets en lien avec la tutelle et la curatelle, l’Union Départementale des Associations Familiales (UDAF) est un interlocuteur à contacter
Sur le même thème
  • Salariés aidants : les interlocuteurs internes à solliciter

    Quels sont les interlocuteurs internes à solliciter ?

    Publié le 21.10.2019

    Même si le sujet des aidants est de plus en plus connu, parler de sa situation au sein de l’entreprise ne va pas de soi. Si d’un côté l’aidant peut avoir envie de parler de sa situation pour trouver des solutions, la peur du regard des autres, la stigmatisation freine souvent l’expression au sein des entreprises, grandes ou petites.

  • Les impacts sur la vie professionnelle quand on est aidant

    Etre aidant : quels impacts sur la vie professionnelle

    Publié le 21.10.2019

    Toute entreprise est amenée à avoir dans ses effectifs un ou plusieurs salariés en situation d’aidant. Or pour 2 salariés aidants sur 3, l’aide apportée à un proche a des répercussions sur leur travail.

  • Les besoins des salariés aidants

    Quels sont les besoins des salariés aidants ?

    Publié le 21.10.2019

    Pour être performant professionnellement, il faut être bien dans sa tête. Et quand on est bien dans sa tête, on est bien au travail !
    L'entreprise peut faciliter la conciliation vie pro/vie perso en apportant des réponses aux besoins de ses salariés aidants.