Etre aidant : quels impacts sur la vie professionnelle ?

etre-aidant-quels-impacts-sur-la-vi- professionnelle
Publié le 21.10.2019

Toute entreprise est amenée à avoir dans ses effectifs un ou plusieurs salariés en situation d’aidant. Or pour 2 salariés aidants sur 3, l’aide apportée à un proche a des répercussions sur leur travail.

Etre aidant : une nécessité pour l'entreprise d'aider à la conciliation vie professionnelle - vie personnelle

Les exigences de la vie d’aidant et de la vie professionnelle ne convergent pas toujours. Les engagements liés au rôle d’aidant et à celui de salarié peuvent s’entrechoquer. Pourtant, la plupart des aidants avouent que leur emploi est essentiel : il permet de faire une pause, de prendre du recul, de récupérer, mais aussi d'exister autrement, avec d'autres et pour d'autres buts…

Par ses contraintes, le rôle d’aidant peut induire une fatigue physique et morale importante, du stress, de l’anxiété, des difficultés de concentration.

« Je ne dors pas assez, je suis épuisée, je n’arrête pas de bâiller au bureau et j’ai du mal à me concentrer. Je suis souvent interrompue dans mon travail, parce qu’il faut que je m’en aille, parce que je l’emmène chez l’ophtalmo, je l’emmène chez le dentiste, et du coup je travaille moins bien. »

(Source : enquête Agir pour les salariés aidants 2017)

Les aidants ont un rapport extrêmement tendu au temps et ont souvent besoin de s’absenter de façon plus ou moins programmée ou prolongée. Cela peut conduire à de l’absentéisme, à du présentéisme, à des tensions relationnelles et à des risques psychosociaux. L’organisation du travail, peut aussi s’en trouver déstabilisée, car chacun peut être concerné : le salarié, ses collègues, sa hiérarchie, etc. La vigilance est de mise pour ne pas stigmatiser les salariés en situation d’aidant.

Plus globalement, c’est la performance économique de l’entreprise qui peut être impactée lorsque la conciliation vie d’aidant-vie professionnelle n’est pas optimisée.

L’étude Bien-être et Santé 2017 du Comptoir de la nouvelle entreprise montre d’ailleurs que 36 % des salariés aidants déclarent connaître des baisses de vigilance, des manques d’attention dans leur travail, soit 10 points de plus que ceux qui ne sont pas aidants.

Etre aidant : une richesse humaine pour les entreprises

Les proches aidants développent des compétences qui peuvent constituer de véritables atouts pour l’entreprise. Accompagner une personne en difficulté amène en permanence à anticiper, à s’organiser, à planifier, à s’adapter, à coordonner, à résister à la pression, à faire preuve de créativité. Tout cela dans un quotidien dense, compliqué et rarement prévisible.

Les proches aidants développent des compétences de savoir-être qui peuvent être bénéfiques pour l’entreprise : écoute, attention, empathie, communication, patience, bienveillance, diplomatie, négociation, médiation.

Faciliter la conciliation vie d’aidant – vie professionnelle est une démarche bénéfique pour chacun : l’entreprise comme les salariés concernés (aujourd’hui et demain). Les employeurs peuvent se saisir de ce phénomène de société pour faire grandir leur entreprise. En effet, poser la question des salariés en situation d’aidant interroge tout à la fois l’organisation du travail, les modalités de gestion des ressources humaines, la culture managériale.

Sur le même thème
  • Les outils de communication à utiliser

    Les outils de communication à utiliser

    Publié le 21.10.2019

    Pour 73% des aidants, l’entreprise a un rôle à jouer auprès des proches aidants, notamment en les informant et en favorisant la conciliation avec la vie professionnelle . De nombreuses opportunités existent pour se saisir du sujet des aidants. Le sujet des aidants en emploi et les réponses associées manquent de visibilité, tant pour les salariés aidants que pour les managers ou les ressources humaines. Des moyens simples et efficaces de communication peuvent concourir à une meilleure information.

  • Salariés aidants, un enjeu pour les entreprises

    Salariés aidants, un enjeu pour les entreprises

    Publié le 21.10.2019

    En 10 ans, le nombre de salariés aidants a été multiplié par deux pour atteindre 19%(1). Les entreprises qui agissent aujourd’hui pour leurs salariés aidants sont conscientes des répercussions que le rôle d’aidant peut avoir sur l’activité de l’entreprise. Pourtant, seuls 31 % des dirigeants interrogés sont en mesure d’estimer le nombre de salariés aidants présents dans leur entreprise.(2)