L’ergonomie des postes de travail : une solution pour réduire l’absentéisme ?

L’ergonomie des postes de travail : une solution pour réduire l’absentéisme ?

Toutes durées confondues, 25 % des arrêts maladie sont dus à des troubles musculosquelettiques. Agir sur l’ergonomie des postes de travail peut contribuer de façon significative à faire baisser ce chiffre. Mieux vaut prévenir que guérir, un adage qui s’applique aussi en entreprise ?

Qu’est-ce que l’ergonomie au travail ?

L'ergonomie est « l’étude scientifique des conditions de travail, particulièrement des interfaces hommes-machines. Les ergonomes contribuent à la conception et à l'évaluation des tâches, des machines et des outils, des produits, des environnements et des systèmes organisationnels en vue de les rendre compatibles avec les besoins économiques de l'entreprise et les compétences et les limites physiologiques et psychologiques de leur personnel. »(1)

L'ergonomie s’intéresse donc à l'adaptation des conditions et moyens de travail aux capacités physiques de l'employé mais aussi à l'organisation et au contenu du travail.

Des postes d'ergonomes existent dans de grandes entreprises, quelquefois dans des services de médecine du travail avec la mise en place de l'interdisciplinarité, dans les cabinets de consultants en ergonomie
L'intervention de l'ergonome peut se situer soit au stade de la conception (de l'objet, du poste de travail, de l'atelier, du processus...), soit en correction d'un poste. 

Une meilleure ergonomie favorise la productivité et la santé des salariés.

Plusieurs maladies professionnelles sont dues, entre autres, à une mauvaise ergonomie au poste de travail.

L’ergonomie au travail : quel un impact sur l’absentéisme ?

Toutes durées confondues : 

  • 36 % des arrêts maladie sont dus à une maladie ordinaire, 
  • 25 % à des troubles musculosquelettiques, 
  • 18 % à des troubles psychosociaux ou un épuisement professionnel.(2)

Les troubles musculosquelettiques sont donc la 2ème cause d’absentéisme en entreprise. Pourtant, une meilleure ergonomie des postes de travail pourrait faire diminuer ce chiffre de façon significative.
En effet, les troubles musculo-squelettiques sont provoqués par les gestes répétitifs, associés à des efforts excessifs et de mauvaises postures.

Si les troubles psychosociaux et l’épuisement professionnel ont des causes, le plus souvent multiples et complexes, l’amélioration de la qualité de l’environnement de travail peut avoir un impact positif pour en réduire les effets.

Un quart des dirigeants interrogés souhaitent que leur entreprise soit accompagnée sur les questions d’absentéisme surtout lorsqu'ils sont confrontés à des arrêts longs. 63 % aimerait être accompagné sur la détection des facteurs de risques d’arrêt, et 62 % sur la prévention des troubles musculosquelettiques et des risques psychosociaux.

L’intervention d’un ergonome ou du médecin du travail qui intervient sur ce sujet peut être une solution pertinente pour diminuer l’absentéisme en entreprise.

Lire aussi : Identifier et prévenir les risques psychosociaux : un enjeu pour votre entreprise

Comment agir pour plus d’ergonomie au travail ?

Parmi les nombreux paramètres à prendre en compte lors de l'analyse d'un poste de travail on peut citer :

  • Les dimensions de ce poste ; 
  • Les espaces pour les mouvements et les distances de sécurité ;
  • La surveillance et la maintenance des installations ;
  • Les modes opératoires et les moyens de travail (postures, charges à lever, …) ;
  • La formation aux usages de ce postes ; 
  • L'environnement de travail (température, éclairage, propreté, nuisances sonores,…).

Si l’ergonomie des postes de travail est un sujet essentiel dans le secteur de l’industrie ou dans les métiers physiques, les postes de bureaux ne sont pas à négliger.

L'usage prolongé des ordinateurs de bureau conduit aussi à de nombreuses pathologies (douleurs musculaires ou articulaires, fatigue oculaire) si on ne respecte pas certaines contraintes ergonomiques.

Une bonne posture, des pauses régulières et un environnement de travail adéquat peuvent aider à minimiser efficacement ces maux.

Lire aussi : Santé au travail : veiller à l’évaluation et l’amélioration continues


Besoin d’aide pour mettre en place des mesures de prévention et d’action concrètes ? Pensez à solliciter le médecin du travail. Il est le référent santé et prévention de votre entreprise et participe au CSE. Il peut, dans le cadre de ses missions, étudier l’ergonomie des postes de travail et vous apporter des recommandations pour l’adaptation de postes existants ou l'aménagement de futurs espaces de travail. Il peut agir avec un ergonome dont la spécialité est cohérente avec votre problématique (feng shui, risques indutriels…).

Il peut également intervenir auprès des salariés dans le cadre d’actions de prévention.

Prévention et action : le duo gagnant pour des salariés en bonne santé.

Malakoff Humanis vous accompagne

Découvrez le Diagnostic et protection du capital humain, une démarche d’accompagnement personnalisée qui intègre des solutions concrètes pour, notamment, réduire l’absentéisme en entreprise ou, si votre entreprise compte moins de 50 salariés nos solutions pour les PME.

Sur le même thème
  • Absentéisme en entreprise : pourquoi les salariés manquent-ils à l’appel ?

    Absentéisme en entreprise : pourquoi les salariés manquent-ils à l’appel ?

    Un taux d’absentéisme élevé au sein de l’entreprise doit alerter le dirigeant qui devra prendre des mesures pour prévenir et limiter les absences de ses salariés. 
    Mais avant d’explorer les différentes solutions pour réduire l’absentéisme, il est indispensable d’en connaitre les causes.

  • L’impact de la Covid-19 sur l’absentéisme au travail

    Comment la Covid-19 a-t-elle impacté l'absentéisme ?

    L’absentéisme au travail et la Covid-19 sont étroitement liés. En mai dernier, la Covid-19 représentait plus d’un quart des arrêts maladie prescrits. Mais la crise sanitaire a eu d’autres conséquences, telles que la crainte pour certains salariés de revenir sur leur lieu de travail et la prise de mauvaises habitudes en télétravail. En quoi la Covid a-t-elle impacté l’absentéisme ? 

  • Prévenir les risques psychosociaux : une obligation pour les PME-TPE

    Agir pour prévenir les risques psychosociaux en TPE et PME

    Les PME et les TPE n’échappent pas aux risques psychosociaux (RPS). Même si les relations sont plus étroites au sein de ce type d’entreprises, leurs salariés sont eux-aussi soumis à ces risques. 
    Une démarche de prévention est primordiale. Elle doit s’appuyer sur l’évaluation des risques existants, des mesures de prévention associées, et la sensibilisation et la formation des salariés.