Employer des travailleurs handicapés : des bénéfices pour tous

Employer des travailleurs handicapés : des bénéfices pour tous

Vous avez reçu la candidature d’une personne en situation de handicap, ou vous avez repéré un collaborateur qui à besoin d'un poste de travail adapté ? Des réponses existent pour favoriser l'emploi de personnes en situation de handicap. Que dit la loi sur l’emploi des personnes handicapées ? Et quels bénéfices votre entreprise et le salarié en situation de handicap peuvent-ils en retirer ?

La loi du 10 juillet 1987 en faveur de l’emploi des personnes handicapées, impose à chaque entreprise et administration française de 20 salariés et plus a l’obligation d’employer au moins 6 % de travailleurs handicapés. Une préoccupation majeure lorsque l’on sait que le sujet concerne plus de 2,7 millions de personnes en âge de travailler (soit 6,6 % des 15-64 ans) pour lesquelles emploi signifie intégration sociale. En 2017, le taux de chômage de ces travailleurs était presque deux fois supérieur (19 %) à la moyenne nationale (10 %). De plus, la durée moyenne du chômage des travailleurs en situation de handicap est de 804 jours contre 602 pour l’ensemble des demandeurs d’emploi (Les chiffres clés du handicap 2018, Agefiph).

Qu’est-ce que la notion de handicap ?

Contrairement aux idées reçues, la Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) ne s'adresse pas uniquement aux personnes présentant un handicap "visible".

Cette reconnaissance concerne "toute personne dont les possibilités d’obtenir ou de conserver un emploi sont effectivement réduites par suite de l’altération d’une ou plusieurs fonctions physique, sensorielle, mentale ou psychique" (article L. 5213-1 du Code du travail).

La loi de 2005 a élargi la notion de handicap, désormais définie comme "toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap ou d'un trouble de santé invalidant".

Ce sont désormais les écoles, administrations, entreprises, etc. qui doivent s’adapter au handicap, et non l’inverse, en aménageant l’accessibilité des lieux de vie et de travail et en favorisant l’intégration.

Ainsi, toute personne souffrant de problèmes de santé assez importants pour gêner l'accès ou le maintien à un emploi en raison de difficultés diverses (douleurs, fatigue, capacités réduites...) peut chercher à se faire reconnaître comme travailleur handicapé.

Au sein de votre entreprise, certaines personnes éprouvent sans doute des difficultés à accomplir certaines de leurs tâches. Vous pouvez les aider en accompagnant leurs démarches administratives pour obtenir la reconnaissance de travailleur handicapé et en adaptant leur poste de travail.

Pourquoi demander la reconnaissance de travailleur handicapé ?

Par la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH), la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) reconnaît officiellement l’aptitude au travail, suivant les capacités liées au handicap. 

Elle incite les entreprises à embaucher et donner accès à plusieurs avantages pour les travailleurs handicapés : 

  • bénéfice de l'Obligation d’Emploi de Travailleurs Handicapés (OETH)  
  • accès aux dispositifs dédiés à l'insertion professionnelle (stages de réadaptation, de rééducation, contrat d'apprentissage...)  
  • aide à l’aménagement du poste de travail et des horaires  
  • accès facilité à la Fonction publique (concours aménagé ou recrutement contractuel spécifique)  
  • soutien spécialisé pour la recherche d'emploi (via notamment le réseau Cap Emploi)

Quelles démarches effectuer pour obtenir la RQTH ?

Les travailleurs en situation de handicap qui souhaitent obtenir la RQTH doivent adresser une demande à une Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH). La Commission des droits et de l‘autonomie des personnes handicapées (CDAPH) étudiera ensuite le dossier et rendra sa décision.

À noter

Il est inutile de solliciter une Reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) pour les titulaires de l'Allocation adulte handicapé (AAH), d’une rente accident du travail ou d’une pension d’invalidité, qui sont déjà reconnus handicapés (article L5212-13 du Code du travail).

La MDPH aide les personnes à s’orienter dans leur parcours professionnel en fonction de leur handicap (orientation vers le milieu ordinaire de travail – entreprises, administrations, associations, etc. – ou vers le secteur protégé).

Contactez la MDPH la plus proche pour en savoir plus

Employer une personne en situation de handicap : une obligation, mais aussi des avantages pour l’entreprise

Pour respecter l’OETH, les entreprises peuvent :

  • employer directement des travailleurs handicapés en bénéficiant d’aides financières et techniques pour faciliter le recrutement et l’accueil du salarié
  • accueillir des stagiaires en situation de handicap
  • ou payer une contribution financière à l’AGEFIPH, servant notamment à l’aménagement des postes de travail et au financement des mesures d’aide à l’emploi.

Mais accueillir des personnes en situation de handicap au sein de votre entreprise, c’est bien plus que respecter la loi : un engagement au côté de personnes fragiles, une implication des équipes, et surtout, la promesse de créer des relations humaines fortes et d’initier du lien social au sein de l’entreprise. Au final, des bénéfices pour l’entreprise comme pour la personne en situation de handicap.


Vous souhaitez en savoir plus ? Trouvez l’interlocuteur pour répondre à vos questions

Sur le même thème