100 % santé pour les appareils auditifs : comment ça marche ?

Kalixia audio

La réforme « 100 % santé » en audiologie a pour objectif de proposer des équipements auditifs sans reste à charge. Seule condition pour y accéder : avoir une complémentaire santé. Explications.

La réforme du « 100 % santé » audio

Cette réforme mise en œuvre depuis le 1er janvier 2019 a pour objectif de garantir à tous les Français l’accès aux soins en audiologie mais aussi en dentaire et en optique, trois postes coûteux à fort reste à charge. Pour ces catégories, une sélection d’équipements et de soins ont été définis. Ceux-ci sont remboursés à 100 % par la Sécurité sociale et les complémentaires santé. C’est cette prise en charge totale qui a donné son nom à la réforme et à l’offre.

Comment ça fonctionne en audiologie ?

Depuis le 1er janvier 2019, l’action combinée des professionnels de santé, de la Sécurité sociale et des complémentaires santé permet progressivement de réduire le reste à charge des assurés sur les prothèses auditives pour une mise en œuvre complète du dispositif à compter du 1er janvier 2021.

Concrètement, depuis le 1er janvier 2021, les assurés peuvent opter pour 2 types d’équipements différents :

  1. Un équipement « 100 % santé » prédéfini, intégralement pris en charge par l’Assurance Maladie et leur complémentaire santé.
  2. Des équipements de leur choix remboursés à hauteur des garanties de leur complémentaire santé.

Quels sont les équipements concernés dans l’offre « 100 % santé » audio ?

L’offre « 100 % santé » audio intègrent les équipements suivants :

  • Tous les types d’appareils sont concernés : contour d’oreille classique, contour à écouteur déporté, intra-auriculaire.
  • Au moins 12 D canaux de réglage (ou dispositif de qualité équivalente) pour assurer une adéquation de la correction au trouble auditif et système permettant l’amplification des sons extérieurs restituée à hauteur d’au moins 30 dB.
  • 4 ans de garantie 30 jours d’essai avant achat
  • Au moins 3 des options suivantes : système anti-acouphène, connectivité sans fil, réducteur de bruit du vent, synchronisation binaurale, directivité microphonique adaptative, bande passante élargie ≥ 6 000 Hz, fonction apprentissage de sonie, système anti-réverbération.

Et en dehors de l’offre « 100 % santé » audio ?

Les assurés ont toujours la possibilité d’opter pour les équipements de leur choix remboursés à hauteur de leur contrat. Jusque-là rien ne change, si ce n’est que les remboursements sur les appareils sont désormais limités à 1 700 € par oreille, un nouveau plafond imposé par la réglementation.

Par ailleurs, leur renouvellement est désormais possible tous les 4 ans, à partir de la date du dernier achat.

Quels sont les avantages du « 100 % santé » audio ?

Le déficit auditif toucherait près de 6 millions de personnes en France. Sur ce nombre, seuls 35 % seraient équipés d’appareils. Le prix des prothèses, en moyenne de 1 500 € par oreille, et leur faible remboursement pourraient expliquer ce sous-équipement.

La mise en place du « 100 % santé » en audiologie a pour objectif de diminuer le renoncement aux soins et d’améliorer considérablement la qualité de vie des personnes atteintes de troubles de l’audition.

Ce nouveau dispositif permet donc de s’équiper sans avance de frais et avec aucun reste à payer. Le coût ne constitue plus un frein à l’adoption d’aides auditives.

Tous les équipements répondent à des critères stricts de sécurité. Et grâce à la possibilité de l’essai de trente jours, l’adaptation est facilitée notamment pour les personnes qui s’équipent pour la première fois.

Autre avantage de l’offre « 100 % santé » audio, l’existence d’une garantie de 4 ans et de rendez-vous de contrôle sécurisent le porteur d’aides auditives qui n’a pas à craindre la panne.

Comment bénéficier de l’offre « 100 % santé » audio ?

L’offre « 100 % santé » est accessible à toutes les personnes qui bénéficient d’une complémentaire santé.

Après avoir consulté un ORL (Oto-Rhino-Laryngologiste, spécialisé dans les maladies de l’oreille, du nez et de la gorge) pour réaliser un bilan complet et obtenir une prescription, il suffit de se rendre chez un audio-prothésiste qui établira un devis détaillé correspondant à l’équipement préconisé.

Ce devis devra proposer obligatoirement en complément de l’équipement choisi, un équipement « 100 % santé » pour comparer et engager les dépenses en toute connaissance de cause.

Comment trouver son audio-prothésiste ?

Entre les grandes chaînes et les spécialistes de quartier, il est difficile de faire un choix. L’ORL peut parfois orienter vers un professionnel qu’il connaît. Et il est toujours possible de faire fonctionner le  bouche-à-oreille.

Certaines complémentaires santé vous proposent l’accès à des réseaux d’audioprothésistes répondant à des engagements précis en matière de qualité notamment en termes de conseils et de suivi.

Bon à savoir

Malakoff Humanis permet à tous ses assurés en santé de bénéficier de Kalixia Audio. Un réseau de plus de 3 900 centres d’audioprothésistes qui vous garantissent un accompagnement sur mesure et l’accès à l’ensemble des équipements de votre choix à tarifs négociés.

Nos solutions

Découvrez la solution qui vous correspond en seulement quelques minutes

Sur le même thème
  • Médecines douces, quel remboursement ?

    Médecines douces, quel remboursement ?

    Alternatives, douces, naturelles : il existe une grande variété de pratiques qui n’entre pas dans la définition conventionnelle de la médecine. Ces modes de soins différents sont de plus en plus utilisés mais sont-ils bien remboursés ? Nos réponses ci-dessous

  • Le médecin traitant et le parcours de soins coordonnés

    Tout sur le médecin traitant et le parcours de soins coordonnés

    Pour un meilleur suivi de votre santé et une prise en charge optimale de vos soins, il est vivement recommandé de déclarer un médecin traitant. C’est la première étape de ce que l’on appelle le parcours de soins coordonnés. Cela peut impacter directement les remboursements de vos soins. En quoi cela consiste-t-il ? Quelle est l’importance du médecin traitant ? Quels sont les effets sur vos remboursements ? Retrouvez le point complet sur le parcours de soins coordonnés.

  • ​Prise en charge et traitement des différents types de diabète

    ​Prise en charge et traitement des différents types de diabète

    Le diabète est une maladie chronique entrant dans la catégorie des Affections de Longue Durée. Selon l'IGAS (Institut Général des Affaires Sociales), le diabète était en 2010 la première maladie chronique en France avec environ 3 millions de personnes atteintes. Quels sont les différents types de diabète et leurs traitements ? Quelles sont les modalités de prise en charge du diabète ?