Absentéisme en entreprise : pourquoi les salariés manquent-ils à l’appel ?

Absentéisme en entreprise : pourquoi les salariés manquent-ils à l’appel ?

Un taux d’absentéisme élevé au sein de l’entreprise doit alerter le dirigeant qui devra prendre des mesures pour prévenir et limiter les absences de ses salariés. 
Mais avant d’explorer les différentes solutions pour réduire l’absentéisme, il est indispensable d’en connaitre les causes.

Les employeurs sont mobilisés pour prévenir l’absentéisme mais avant de passer à l’action, il est important d’y voir clair et d’en bien cerner les causes.

L'absentéisme provient de motifs professionnels ou personnels. 

  • Les facteurs personnels sont souvent en lien avec l’âge, l’état de santé, la situation familiale, le mode de vie du salarié.
  • Les facteurs professionnels sont souvent en lien avec les conditions de travail, le climat social, l’ambiance au sein de l’entreprise.

Naturellement, ces facteurs interagissent et une difficulté d’ordre privé peut avoir des conséquences sur le plan professionnel. L’inverse est aussi vrai.

L’étude absentéisme 2019 de Malakoff Humanis apporte un éclairage intéressant sur l’origine des absences et révèle que :

  • 87 % des arrêts de travail sont liés à un contexte non professionnel 
  • 33 % sont liés à un contexte professionnel et personnel 
  • 13 % des arrêts sont uniquement liés à un contexte professionnel.

Les maladies ordinaires (virus hivernaux qui sont à l’origine d’épidémies de grippe et de gastro-entérite) sont les principales causes d’arrêt des salariés 36 %. Selon Santé Publique France, la grippe touche entre 2 et 6 millions de personnes chaque année et la gastro-entérite provoque un million de consultations en médecine générale.

 En milieu professionnel, les principaux motifs d’absence sont les troubles musculosquelettiques 11 % ; les accidents-traumatismes 8 % ; l’épuisement professionnel burn-out 7 % ; les troubles psychologiques 6 %.

Diagnostiquer, accompagner et prévenir :  les 3 piliers d’action de l’entreprise

Même si l’origine des absences n’est pas toujours à rechercher au sein de l’entreprise, le champ d’intervention de l’employeur reste néanmoins large. Ils peuvent ainsi s’emparer du sujet en développant des actions de prévention santé : campagnes de vaccination, sensibilisation aux gestes barrières, information sur le risque routier ou sur les addictions, dispositifs d’accompagnement des salariés en situation de fragilité économique ou sociale, aide aux aidants….

Dans un registre purement professionnel, la démarche de l’entreprise portera particulièrement sur les troubles musculosquelettiques (TMS) : identification des situations à risque et intervention ergonomique ; et sur les risques psychosociaux (RPS) : détection des sources de tensions et mise en place d’une démarche de prévention.

Lire aussi : Ce que les risques psychosociaux coûtent à l’entreprise


Mais attention, chaque entreprise a évidemment ses spécificités : secteur d’activité, environnement, taille, localisation, personnel… Il n’y donc pas de plan standard pour prévenir l’absentéisme et l’employeur doit prendre en compte toutes ces particularités pour élaborer son diagnostic absentéisme et construire le plan d’actions prévention santé et qualité de vie au travail le plus pertinent possible.

Malakoff Humanis vous accompagne

Suivez facilement l’évolution de l’absentéisme dans votre entreprise et identifiez les actions de prévention à mettre en place.
Découvrez notre Diagnostic absentéisme.

Identifier les problématiques des salariés aidants et les situations d'épuisement auxquelles ils peuvent être confrontés.
En savoir plus sur nos Ateliers Burn-out aidant.

Sur le même thème
  • visuel - Épuisement professionnel : comment le détecter et le prévenir ?

    Épuisement professionnel, burn out : comment le détecter et le prévenir ?

    L’épuisement professionnel ou burn out est composé d’un ensemble de symptômes physiques et psychiques. Différent selon les personnes, il a pourtant une source commune : une mauvaise gestion du stress. Pour prévenir ce risque, l’employeur peut agir sur les conditions et la qualité de vie au travail des salariés.

  • La santé au travail dans l’entreprise est l’affaire de tous

    La santé au travail : quels sont les acteurs à mobiliser ?

    Une politique de santé au travail efficace contribue à la performance sociale de l’entreprise.
    Une juste évaluation des risques et l’implication de tous les acteurs concernés sont nécessaires pour mettre en place un plan d’action adapté et le développement d’une véritable culture de prévention.

  • Maladie à caractère professionnel (MCP) : de quoi parle-t-on ?

    Maladie à caractère professionnel (MCP) : de quoi parle-t-on ?

    Près de 50 000  salariés sont concernés chaque année par une maladie liée au travail. Définition, reconnaissance, rôle de l’employeur mais aussi du comité social et économique : nous répondons à vos principales interrogations sur les maladies professionnelles.