Télétravail : comment prévenir l’isolement des salariés ?

Télétravail, comment accompagner vos salariés ?

Crise du coronavirus oblige, 39 % des salariés du secteur privé sont passés au télétravail, la moitié d’entre eux pour la première fois et près des 2/3 à temps complet. Un bouleversement qui n’est pas sans conséquences physiques et psychologiques.

La première vague de l’étude « Télétravail et confinement » menée par le Comptoir de la nouvelle entreprise de Malakoff-Humanis montre que l’expérience du travail à distance telle qu'on la pratiquait n'est plus tout à fait la même. L’expérience inédite a mis en exergue les avantages du travail à distance mais également exacerbé les risques.  


En effet, si 75 % des télétravailleurs estiment que la mise en place du télétravail a été facile et reconnaissent les efforts déployés par leur entreprise, ils sont 54 % à ne pas avoir bénéficier d’un même accompagnement. Parmi ces derniers de nombreux néophytes de la pratique. Alors après l’enthousiasme des débuts, certains ont pu subir le retour de la médaille et constater que le 100 % télétravail n’était pas vraiment une sinécure. 
 

La prévention des TMS, condition pour bien télétravailler

Si de nombreux bénéfices ont été attribués au télétravail (autonomie, responsabilisation, ges-tion du temps, concentration), des impacts négatifs ont également été soulevés notamment sur la santé physique. En effet, hors de l’entreprise, les bonnes conditions pour bien télétra-vailler dépendent de l’environnement de travail recrée chez soi. 

Travailler sur un ordinateur portable assis au bord de son canapé dans le salon, sur une chaise en bois dans la cuisine, voire dans son lit, sont propices à l’apparition de douleurs lombaires, articulaires, musculaires. Ce sont les bien fameux et tant redoutés « Troubles musculo-squelettiques » (TMS) souvent dus aux positions de travail délétères prolongées qui se sont multipliés.

Prises de court par le confinement, bon nombre d’entreprises ont d’abord privilégié les conditions logistiques (accès à distance à la plate forme du travail, connexion internet suffisante, ordinateur fonctionnel). Tous les autres paramètres nécessaires à une activité professionnelle dématérialisée à domicile ont été peu ou pas pris en compte : 

  • Ergonomie du poste de travail
  • Charge de travail
  • Contexte social (organisation familiale)

Faute de pouvoir fournir aux salariés le matériel suffisant pour garantir leur confort de travail (ordinateur avec clavier séparé, moniteur de bonne dimension, siège ergonomique…), traiter les TMS à distance serait, on s’en doute, une gageure. Il est en revanche nécessaire d’agir sur deux leviers :

  • La formation aux bons gestes et postures de travail
  • La prévention à travers des exercices de renforcement musculaire et d’étirements afin de soulager et prévenir les douleurs.

Pour ce faire, pas d’autre solution que de faire appel à un ergothérapeute ou un kinésithérapeute qui pourra pendant quelque temps se charger de transmettre les bases en la matière par visioconférence et par mail. 

Le confinement a exacerbé les risques que faisaient peser la pratique du télétravail sur la santé physique mais également psychologique des télétravailleurs. Le risque engendré par le gommage de la frontière entre vie professionnelle et vie personnelle est plus que jamais d’actualité. Aménager un espace de travail chez soi, en suivant certaines règles, peut, néanmoins, aider à préserver ce précieux équilibre entre les deux sphères et éviter tout risque de burn-out.

Le télémanagement à l’écoute de la détresse psychologique

Les répercussions du travail dématérialisé n’ont évidemment pas que des conséquences physiques ; Même si l’on semble avoir quitté la zone de turbulence liée au confinement, la pérennisation plus ou moins forcée du télétravail a également des conséquences sur le psychisme, générées par de multiples facteurs :

  • Pertes de repères, difficultés à s’organiser dans une configuration de collaboration inédite, modification des rythmes habituels de travail
  • Sentiment d’isolement, de rupture avec les rituels de travail en équipe
  • Stress lié à une révision des objectifs collectifs et personnels
  • Insécurité liée aux perspectives économiques
  • Charge mentale liée à l’empiétement de la vie professionnelle sur la vie personnelle

Pour le management, il est ainsi plus que jamais nécessaire de renouer avec les rituels, assurer tout de suite un rythme de réunions et d’occasions d’échanges au moins aussi nombreuses qu’en période « normale » (recréer des repères).

Lire aussi :  Les rituels managériaux.

Si les objectifs business ont été révisés, les présenter en indiquant clairement ce que cela signifie en termes de changement pour l’équipe et chacun de ses membres en fonction des perspectives de développement de l’entreprise.

On sait à quel point le télétravail risque de gommer les frontières entre vie professionnelle et vie personnelle : il est indispensable de veiller à ce que chacun soit conscient que son management n’attend pas de lui une connexion permanente…

Lorsque cela est possible (ou s’avère nécessaire), les conseils d’un psychologue du travail peut permettre de déminer des conflits naissants. La possibilité offerte d’obtenir une aide psychologique constitue d’ailleurs en soi un élément de réassurance.

Sur le même thème
  • Covid-19 : une aide exceptionnelle dédiée aux salariés et dirigeants salariés en difficulté

    Covid-19 : une aide exceptionnelle dédiée aux salariés et dirigeants salariés en difficulté

    Publié le 09.06.2020

    Pour les dirigeants salariés ou les salariés cotisant au régime de retraite Agirc-Arrco, Malakoff Humanis, dans le cadre de son Action sociale Agirc-Arrco, met à  disposition une aide exceptionnelle d’urgence. Son objectif : venir en aide aux cotisants Agirc-Arrco qui rencontrent des difficultés financières, liées notamment à une baisse de revenus dans le cadre de la crise sanitaire

  • Retour au travail : un management à réinventer

    Retour au travail : un management à réinventer

    Après deux mois de confinement, de télétravail pour certains et de chômage partiel pour d’autres, un simple retour au « business as usual » n’est pas imaginable. Comment alors, pour les équipes et leurs managers, vivre cette délicate période de reprise ?

  • Covid-19 : une aide exceptionnelle pour salariés et dirigeants salariés en difficulté

    Covid-19 : une aide exceptionnelle dédiée aux salariés et dirigeants salariés en difficulté

    Publié le 27.05.2020

    Pour les dirigeants salariés ou les salariés cotisant au régime de retraite Agirc-Arrco, Malakoff Humanis, dans le cadre de son Action sociale Agirc-Arrco, met à  disposition une aide exceptionnelle d’urgence.