Monoparentalité : les salariées femmes plus exposées à la précarité

Monoparentalité : les femmes plus exposées à la précarité

Les familles monoparentales sont majoritairement composées de femmes qui travaillent. Elles jonglent entre leurs enfants et leur emploi et doivent souvent faire face à des difficultés financières. Une ou plusieurs de vos collaboratrices peuvent être concernées. Vous pouvez agir notamment en termes d’organisation du travail pour favoriser l’épanouissement professionnel de ces salariées.

Famille monoparentale : les femmes plus exposées à la précarité

Sur la totalité des familles françaises, 23 % sont des familles monoparentales. Et dans la grande majorité (84 %) ce sont les femmes qui sont parents solos. Dans la plupart des cas, la rupture familiale qui a conduit à la monoparentalité a eu un effet sur leur niveau de ressources avec une perte importante notamment la première année. Selon l’INSEE, elle est égale à 10 % pour les hommes mais atteint plus de 20 % pour les femmes.

Ces dernières se retrouvent ainsi dans la situation d’assumer des charges stables du fait de la garde des enfants tout en ayant moins de moyens. Il peut même arriver que ces femmes basculent dans la précarité. Toujours selon l’INSEE, 34 % des familles ayant à leur tête une mère seule vivent ainsi en dessous du seuil de pauvreté.

Pas étonnant puisque leur niveau de vie médian est de 1 250 euros par mois.

Comment accompagner les familles monoparentales ?

Les mères solos sont soumises à des arbitrages constants entre vie professionnelle et vie personnelle. Ces vrais pros de l’organisation sont un atout pour votre entreprise. A condition de les accompagner dans la conciliation de leurs vies au quotidien.

  1. Donner de la souplesse à votre organisation

    La salariée la plus motivée éprouvera toujours des difficultés à jongler entre les obligations familiales et les horaires de bureau. C’est pourquoi, afin qu’elle puisse organiser au mieux ces journées pour pouvoir remplir ses missions, vous pouvez modifier certains aspects du mode de travail par exemple :

    • mettre en place des horaires variables et prévoir, si nécessaire, des horaires aménagés,
    • faciliter le télétravail et organiser le droit à la déconnexion,
    • organiser un rapprochement géographique entre lieu de travail et lieu de résidence,
    • prévoir des congés enfants malades ou une souplesse dans la prise de jours.

  2. Apporter un soutien matériel
    Votre rôle en tant qu’employeur peut aussi d’être un facilitateur de la vie quotidienne du parent qui vit seul. La mise à disposition d’une crèche, l’accès à de l’aide aux devoirs sont des bons moyens de rendre le quotidien plus facile. Vous pouvez faire appel à des partenaires extérieurs pour développer ces services.
    Lorsque des difficultés plus importantes semblent apparaître, l’employeur peut aussi intervenir pour soutenir le ou la salariée dans ces démarches auprès des centres d’actions sociales tant dans la constitution de dossier que pour la mise en contact. Si vous souhaitez aller plus loin, vous avez la possibilité de créer un fond social propre à votre entreprise pour apporter un soutien financier ponctuel ou d’urgence.
    Malakoff Humanis vous propose également des aides financières pour vos salariés ainsi que des dispositifs de lutte contre l’endettement.
     
  3. Agir en prévention santé
    Le stress généré par la monoparentalité agit sur la santé et peut même conduire au burn out. La prévention en entreprise doit donc intégrer la difficulté pour un parent solo de prendre du temps pour soi. Vous pouvez aider le parent seul à préserver et développer son bien-être par exemple en créant un groupe de pairs afin de faciliter l’entraide.
    Nous vous conseillons de vérifier également que votre complémentaire santé prévoit de bons niveaux de prestations : ce sont des éléments déterminants pour l’accès aux soins et le maintien d’une bonne santé.
    De plus, certains opérateurs, comme Malakoff Humanis vous proposent des ateliers prévention santé clef en main faciles à mettre en œuvre, par exemple l’application Coach&moi.
     
  4. Contribuer à changer les mentalités
    La monoparentalité est parfois mal comprise. Afin d’éviter des malentendus, vous avez tout intérêt à sensibiliser les managers et les collaborateurs aux besoins particuliers des parents seuls. Le mode de management peut être revu afin d’accorder une écoute bienveillante à vos salariés. Et un accent particulier peut être mis sur l’articulation des temps de vie.
    Chez Malakoff Humanis, nous proposons aux dirigeants d’entreprise des solutions pour les aider à accompagner leurs salariés dans les situations difficiles. Nous mettons en place des webinaires « Mieux concilier parentalité et vie professionnelle » ainsi que des ateliers « Aborder et accompagner les situations de fragilité au travail » pour les managers.
    Retrouvez toutes nos services dès à présent.
Sur le même thème