Présentéisme : définition, conséquences et solutions

Présentéisme : une forme de souffrance au travail

Certains salariés restent fidèles au poste, même lorsqu'ils sont malades. Leur attitude parait louable mais, en réalité, la présence ne garantit pas la performance. Au même titre que l’absentéisme, les entreprises doivent faire preuve de vigilance pour réduire le présentéisme.

Qu’est-ce que le présentéisme ?

Le présentéisme consiste pour un salarié à se rendre au travail avec un problème de santé physique ou psychologique, ce qui l’empêche d’être productif.

Ce phénomène est de plus en plus courant puisqu'en 2019, 28 % d’arrêts maladie(1) n’ont pas été pris, ou seulement partiellement. Ce chiffre bondit de 5 points par rapport à 2018, et de 9 points par rapport à 2016.

Au-delà du non-respect d’un arrêt de travail, le terme présentéisme recouvre aussi d’autres réalités : 

  • Le présentéisme qui consiste à être présent au travail mais sans produire un travail concret. Il peut être le signe d’une démotivation ou d’une souffrance ; 
  • Le présentéisme qui consiste à faire des journées à rallonge à dessein d’être vu ;
  • Le surprésentéisme qui consiste à allonger sa journée de travail, voire à faire des heures supplémentaires alors qu’on est fatigué ou malade. 

Mais qui sont les « présentéistes » ?

Pour quelles raisons certains salariés se rendent-ils au travail, alors qu’ils sont malades ? L’étude absentéisme 2019 de Malakoff Humanis avance deux raisons principales : 

  • 39 % des salariés viennent travailler alors qu’ils sont malades car ils ne veulent pas se laisser aller, 
  • 37 % car les journées de carence ne sont pas prises en charge.

D'autres motifs sont invoqués : 22 % des salariés affirment qu’ils ne peuvent pas déléguer leurs tâches et 21 % ont peur d’être surchargés à leur retour.

Les médecins sont pourtant formels et recommandent de s’arrêter et de se soigner lorsque l’on est malade. Ainsi, l’inobservance des arrêts prescrits par les médecins augmente les risques de rechute et peut allonger finalement la durée des arrêts maladie.

Quelles sont les conséquences du présentéisme ?

Le présentéisme pourrait être perçu pour une opportunité pour l’entreprise. En réalité, s’il s’apparente à un surinvestissement dans le travail, il ne rime pas pour toujours avec productivité.

Les conséquences du présentéisme sont d’ailleurs comparables à celles de l’absentéisme avec :

  • Pour le salarié un supplément de fatigue, un mal être, de l’insatisfaction au travail ; de la démotivation, un changement de comportement.
  • Pour l’entreprise une perte de productivité des collaborateurs, des échéances non respectées, un travail de moins bonne qualité, une dégradation de l’ambiance de travail et du climat social.

Des leviers pour prévenir le présentéisme

Pour un manager, même attentif et vigilant, il n’est pas facile de repérer les signaux faibles. 

Des outils sont à la disposition des employeurs pour prévenir les risques psychosociaux, repérer les fragilités des collaborateurs et pour les aider à surmonter les difficultés qu’ils rencontrent au travail ou dans leur vie privée. Malakoff Humanis propose ainsi aux entreprises des services pour agir sur la santé psychique des salariés : animations, ateliers, applis, guides pratiques….

Le manager a un rôle clé pour accompagner les salariés et placer les collaborateurs dans les meilleures dispositions. Basé sur l’écoute, la confiance, le respect, ce style de management vise à diminuer le stress au travail afin de rendre les salariés plus engagés, plus performants.

Sur le même thème
  • Recruter et manager une personne en situation de handicap psychique

    Recruter et manager une personne en situation de handicap psychique

    Mal connu et parfois anxiogène, le handicap psychique est tout à fait compatible avec une activité salariée. Le travail est même parfois un excellent moyen pour la personne de renouer avec une bonne santé. A l’entreprise et surtout au manager de rendre possible l’intégration dans une équipe d’un salarié concerné : nous vous proposons quelques conseils.

  • Obésité : causes, traitements et prévention

    L'obésité : causes, traitements et prévention

    La montée de l'obésité se constate à l'échelle mondiale, sans distinction de richesse ou de pauvreté. En 2016, l'OMS dénombre dans le monde, 1,9 milliards d'adultes en surpoids et 650 millions définis comme "obèses". À l’échelle mondiale, le nombre de cas d’obésité a presque triplé depuis 1975. En France, une personne sur 8 souffre d'obésité. 15 % des enfants et 40 % des adultes sont en surpoids d'après l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE). Quelles sont les causes de l'obésité ? Quel traitement pour l'obésité ? Quels moyens de prévention adopter contre l'obésité ?

  • Mutuelle : quelles solutions quand on est au chômage ?

    Mutuelle : quelles solutions quand on est au chômage ?

    Ce n’est pas parce qu’on est au chômage qu’on ne doit pas bénéficier d’une couverture santé efficace. Il existe des solutions pour continuer de protéger sa santé, même en cas de perte d’emploi.