Quand régler vos cotisations retraite complémentaire ?

Quand régler vos cotisations retraite complémentaire ?

Attention : pour les périodes d’emploi à partir du 1er janvier 2019, la date limite de paiement des cotisations de retraite complémentaire change. Celle-ci est désormais fixée au 25 du mois.

Cas n°1 : Vous payez vos cotisations mensuellement ?

Pour les salaires du mois de janvier 2019, vous effectuerez votre DSN le 5 ou le 15 février 2019. Vous devrez ensuite procéder au paiement de vos cotisations de telle sorte que le versement soit effectif le 25 février, au plus tard.

Calendrier mensuel de règlement de vos cotisations retraite complémentaire

Cas n° 2 : Vous payez vos cotisations trimestriellement ?

Pour les salaires du mois de janvier 2019, vous effectuerez votre DSN le 5 ou le 15 février 2019. Et ainsi de suite pour les mois de février et mars. Vous devrez procéder au paiement de vos cotisations du 1er trimestre 2019 de telle sorte que le versement soit effectif le 25 avril, au plus tard.

Calendrier trimestriel de règlement de vos cotisations retraite complémentaire

Bon a savoir

Si vous payez vos cotisations par prélèvement SEPA, en utilisant la DSN ou le service de paiement en ligne Cotizen, veillez à ce que votre compte bancaire ou postal soit suffisamment approvisionné à la limite de paiement.

Attention, le paiement par chèque n’est plus proposé car ce moyen de paiement est plus long et complexe à traiter et présente moins de fiabilité que les moyens proposés ci-dessus.

Sur le même thème
  • Quelles sont les obligations de l’employeur en matière de télétravail ?

    Quelles sont les obligations de l’employeur en matière de télétravail ?

    Le télétravail est désormais au cœur de l’organisation de nombreuses entreprises. Un nouveau mode de travail à distance qui impose néanmoins certaines obligations à l’employeur. Focus sur les impératifs à respecter pour une mise en place du télétravail en bonne et due forme. 

  • Absentéisme :  que peut faire l'entreprise sur le plan juridique ?

    Absentéisme d’un salarié : quels droits pour l’employeur ?

    L’absentéisme en entreprise occasionne souvent des difficultés organisationnelles. Lorsqu'un salarié vient à s’absenter pour une longue durée, il est rare que la passation de ses missions ait pu s’organiser au préalable. Ses collègues peuvent alors se retrouver démunis pour poursuivre son travail. Sur le plan légal, que peut faire l’employeur pour limiter l’impact de l’absence d’un salarié et organiser la continuité de l’activité&nbs^;? Que ne peut-il pas faire ? Le point.

  • Mi-temps thérapeutique : que dit la loi ?

    Mi-temps thérapeutique : que dit la loi ?

    Après un arrêt prolongé pour maladie ou accident, dans certains cas, revenir au travail à temps plein n’est pas forcément la meilleure solution, pour le salarié comme pour l’employeur. Il peut être en effet préférable de recourir au dispositif de « reprise à temps partiel pour motif thérapeutique ». Nous vous expliquons ce dispositif fondé sur le dialogue entre l’employeur, le salarié et le corps médical.