Démarche de qualité de vie au travail : quel pilotage ?

Démarche qualité de vie au travail : quel pilotage ?

L’alliance entre bien-être au travail et performance de l’entreprise est au cœur de la démarche qualité de vie au travail (QVT). Toutefois pour réussir celle-ci, l’entreprise a tout intérêt à s’appuyer sur un comité de pilotage élargi. Nos clés pour qu’il assure le suivi des expérimentations et la diffusion des bonnes pratiques dans les meilleures conditions.

Qualité de vie au travail : par où commencer ?

L’entreprise est un organisme en perpétuel mouvement. Les conditions de travail, idéales à l’instant T, peuvent soudainement se dégrader. La démarche QVT a pour objectif d’accompagner l’évolution des besoins des salariés et les entreprises.

Pour démarrer, il est possible de saisir les opportunités créées par des moments importants comme :

Les étapes indispensables pour réussir votre démarche QVT

  1. Le cadrage de la démarche : il s’agit d’identifier les enjeux pour l’entreprise et de définir une vision commune des sujets à traiter
  2. La mise en place d’une instance de pilotage
  3. La réalisation d’un diagnostic partagé : un travail d’analyse de la situation de l’entreprise à l’instant T est la base de la démarche QVT
  4. La définition d’un plan d’actions
  5. L’expérimentation du plan sur un périmètre donné : c’est une étape très importante. Il s’agit de tester et évaluer les actions définies dans le plan afin de pouvoir les améliorer si nécessaire
  6. La mise en œuvre dans toute l’entreprise

Chaque entreprise adaptera la méthode à ses spécificités. Par exemple, dans la phase de cadrage, il peut être nécessaire d’inclure une partie formation afin que tous les collaborateurs aient bien le même niveau de connaissances sur les questions de QVT.
De la même manière, selon la taille de l’entreprise, l’expérimentation se fait sur un sujet unique ou bien sur un service spécifique.

Bon à savoir

Il peut être envisagé, dans le cas d’un projet particulièrement conséquent, comme la transformation digitale par exemple, un accord de méthode. Il s’agit d’un document de cadrage de la démarche QVT élaboré avec les partenaires sociaux de l’entreprise et déposé à la Direccte (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi).

Pour cadrer votre démarche : le comité de pilotage

Il est en général constitué :

  • De représentants de chaque métier de l’entreprise (production, vente, marketing, etc.) ;
  • D’un ou plusieurs membres de la direction des ressources humaines ;
  • D’un ou plusieurs membres de la direction ;
  • Des élus du Comité social et économique (CSE) ou représentants du personnel ;
  • De tout collaborateur dont les connaissances peuvent être utiles au projet.

Cette liste est indicative car, là encore, l’entreprise doit s’efforcer de constituer le comité le plus représentatif. Plus il accueille de profils différents et plus il est légitime pour mener les travaux. Il peut également être renforcé par la présence de prestataires extérieurs possédant des compétences spécifiques en matière de qualité de vie au travail ou d’organisation.

Les missions du comité de pilotage

  • Il anime la démarche en planifiant, organisant et assurant le suivi des différentes étapes ;
  • Il assure la mobilisation des moyens humains comme financiers ;
  • Il détermine les modalités d’analyse et de diagnostic ainsi que les méthodes de travail ;
  • Il valide le plan d’actions ;
  • Il organise et évalue les expérimentations ;
  • Il modifie le plan en conséquence des expérimentations et accompagne sa mise en œuvre.

Chaque entreprise peut définir un paramètre plus ou moins large selon les sujets qu’elle a choisi de traiter dans son futur plan d’actions QVT. De la même façon, les outils et indicateurs dépendent directement du contexte propre à l’entreprise : un exemple dans une association bretonne.

Lire aussi : Santé au travail et QVT : les tendances

L’implication de vos salariés, élément clé d’une QVT réussie

Tant dans la phase de diagnostic qu’au sein du comité de pilotage ou encore lors des expérimentations, une place importante revient aux salariés. Leur présence à tous les niveaux de la chaîne de valeur de la QVT est indispensable : analyse de l’existant, proposition d’actions, expérimentation, validation des projets. Ils sont les meilleurs experts de la vie au sein de l’entreprise.

Malakoff Humanis vous accompagne

La performance de votre entreprise est un enjeu majeur. Grâce au diagnostic en ligne santé des salariés, faites un état des lieux de la santé et du bien-être de vos salariés.

Sur le même thème
  • Absentéisme en entreprise : pourquoi les salariés manquent-ils à l’appel ?

    Absentéisme en entreprise : pourquoi les salariés manquent-ils à l’appel ?

    Un taux d’absentéisme élevé au sein de l’entreprise doit alerter le dirigeant qui devra prendre des mesures pour prévenir et limiter les absences de ses salariés. 
    Mais avant d’explorer les différentes solutions pour réduire l’absentéisme, il est indispensable d’en connaitre les causes.

  • Médecin du travail : le référent prévention et santé des salariés

    Médecin du travail : le référent prévention et santé des salariés

    Publié le 19.06.2020

    Le médecin du travail, est le spécialiste de la prévention et de la santé au travail. Il conseille l'employeur sur l'ensemble des risques relatifs aux conditions de travail et veille également à la bonne santé des salariés. Comment assure-t-il sa mission de prévention en entreprise ? Quelles sont ses différents rôles auprès des salariés ?
     

  • Santé au travail : veiller à l’évaluation et l’amélioration continues

    Santé au travail : veiller à l’évaluation et l’amélioration continues

    Votre entreprise évolue, votre démarche de santé et de qualité de vie au travail doit en faire autant pour rester performante. Au fil des transformations de votre entreprise, la nature des risques change. Évaluation régulière et amélioration continue : les bons réflexes pour lutter contre les risques psychosociaux (RPS).