Médecin du travail : le référent prévention et santé des salariés

Médecin du travail : le référent prévention et santé des salariés
Publié le 19.06.2020

Le médecin du travail, est le spécialiste de la prévention et de la santé au travail. Il conseille l'employeur sur l'ensemble des risques relatifs aux conditions de travail et veille également à la bonne santé des salariés. Comment assure-t-il sa mission de prévention en entreprise ? Quelles sont ses différents rôles auprès des salariés ?
 

Qui est le médecin du travail ?

Le médecin du travail, titulaire d'un diplôme de médecine, est un acteur incontournable de la prévention et de la santé en entreprise.

Depuis 1946, la médecine du travail est obligatoire dans toutes les entreprises privées. Les prérogatives du médecin du travail ont évolué au fil des années, passant d'un contrôle de l'aptitude médicale à un suivi médical.

Aujourd'hui, le médecin du travail a pour objectif “d'éviter toute altération de la santé des salariés, du fait de leur travail, notamment en surveillant leur état de santé, les conditions d'hygiène du travail et les risques de contagion”.

À ce titre, il aborde des questions de prévention aussi diverses que :

  • La pénibilité ;
  • L'hygiène ;
  • Les risques psychosociaux ;
  • L'adaptation des postes ;
  • Les nouveaux aménagements.

La médecine du travail est intégralement financée par l'employeur. Selon sa taille, l'entreprise doit cotiser à un Service de Santé au Travail (SST) autonome ou interentreprises ou avoir un médecin du travail qui lui est salarié.
 
Avec l'apparition de nouveaux métiers, les entreprises ont vu les risques professionnels se diversifier. Pour répondre aux besoins spécifiques des entreprises, le médecin du travail peut être amené à coordonner une équipe pluridisciplinaire composée d'intervenants en prévention des risques professionnels (toxicologue, ergonome, allergologue, psychologue du travail, assistante sociale…) et d'infirmiers.
 

Quelles sont les missions du médecin du travail ?

Le médecin du travail est le conseiller de l’employeur, des salariés, des représentants du personnel et des services sociaux, notamment sur :

  • L’amélioration des conditions de vie et de travail dans l’entreprise ;
  • l'adaptation des postes, des techniques et des rythmes de travail à la santé physique et mental, notamment en vue de préserver le maintien dans l’emploi des salariés ;
  • La protection des salariés contre l’ensemble des nuisances et risques d’accidents du travail ;
  • L’hygiène générale de l’établissement et dans les services de restauration ;
  • La prévention et l’éducation sanitaires dans le cadre de l’établissement en rapport avec l’activité professionnelle ;
  • La construction ou les aménagements nouveaux ;
  • Les modifications apportées aux équipements ;
  • La mise en place ou la modification de l’organisation du travail de nuit ;
  • L’accompagnement en cas de réorganisation importante de l’entreprise.

Le médecin du travail assure ces missions, d’une part, en réalisant des examens médicaux et, d’autre part, en menant des actions sur le milieu de travail.

Quelles sont les modalités d’action du médecin du travail ?

Les actions du médecin du travail se divisent en 2 champs d’action : les actions sur le lieu de travail et les actions auprès des salariés.

Les actions sur le lieu de travail comprennent notamment :

  • L’étude de postes en vue de l’amélioration des conditions de travail, de leur adaptation dans certaines situations ou du maintien dans l’emploi ;
  • L’identification et l’analyse des risques professionnels ;
  • L’élaboration et la mise à jour de la fiche d’entreprise ;
  • La délivrance de conseils en matière d’organisation des secours et des services d’urgence ;
  • L’animation de campagnes d’information et de sensibilisation aux questions de santé publique en rapport avec l’activité professionnelle ;
  • Les enquêtes épidémiologiques ;
  • La formation aux risques spécifiques ;
  • L’étude de toute nouvelle technique de production ;
  • L’élaboration des actions de formation à la sécurité et à celle des secouristes.
     

Quelles sont les différentes visites médicales à effectuer ?

Pour chaque salarié, il doit créer et suivre un dossier médical de santé au travail. Pour cela, plusieurs temps forts sont identifiés : 

  • La visite médicale d’embauche qui comporte un entretien, un examen clinique général et éventuellement des examens complémentaires selon la nature de la profession et des risques encourus ; 
  • La visite périodique effectuée à la demande de l’employeur, du salarié ou tous les 24 mois sauf cas de surveillance médicale renforcée (femmes enceintes, travailleurs handicapés, travailleurs de moins de 18 ans,…) ; 
  • La visite de reprise est obligatoire après un congé de maternité, une absence pour cause de maladie professionnelle, une absence d'au moins 30 jours pour cause d'accident du travail, de maladie ou d'accident d'origine non professionnel ; 
  • La visite de pré-reprise s'applique aux salariés qui peuvent justifier d'un arrêt de travail supérieur à 3 mois, elle a lieu durant l'arrêt de travail afin de préparer la reprise du travail.

Lire aussi : Visites médicales de reprise suite à un arrêt de travail pour maladie ou accident

Quel est le rôle du CSE ?

Lorsque le médecin du travail est saisi par un employeur d’une question relevant de ses missions, il fait connaître ses préconisations par écrit. Celles-ci doivent être transmises au Comité Social et Economique (CSE) ou s’il n’y a pas de CSE aux délégués du personnel, ainsi qu’aux agents de contrôle tels que l’inspecteur ou contrôleur du travail.

Il peut accéder librement aux lieux de travail. Il s’y rend, soit à son initiative, soit à la demande de l’employeur, du Comité Social et Economique (CSE) ou des délégués du personnel.

Le médecin du travail est tenu d’assurer personnellement l’ensemble des missions. Il peut toutefois déléguer certaines de ses activités aux infirmiers, aux membres de l’équipe pluridisciplinaire ou aux assistants de service de santé dans la limite de leurs compétences.

Le médecin est un acteur de référence pour la prévention et la santé en entreprise.

Un médecin toujours à votre écoute

Contacter un médecin 24h/24, 7j/7 quand votre médecin traitant n’est pas disponible, c’est possible grâce à notre service de téléconsultation.

Par téléphone ou par internet, immédiatement ou sur RDV, contacter un médecin n’a jamais été aussi simple.
 

Sur le même thème
  • Le retour à l'emploi après un arrêt de travail

    Le retour à l'emploi après un arrêt de travail

    Alors qu’en 2019, 44 % des salariés déclarent avoir eu un arrêt maladie au cours des 12 derniers mois, s’assurer que la reprise se passe dans de bonnes conditions est un véritable enjeu. 
    Pour 1 salarié sur 8 (13 %), le retour en entreprise après un arrêt maladie s’est mal passé, d’autant plus lorsque celui-ci est de longue durée. 1
    Anticiper la reprise du travail est souvent la clé pour un retour réussi.
     

  • Quelles garanties en cas de perte de revenus ?

    Les garanties en cas de perte de revenus

    Arrêt maladie, accident, invalidité… les conséquences de ces coups durs sont souvent une perte de revenus pour l’assuré et ses proches. Pour se prémunir et pallier la perte ou l’absence de revenus, des garanties existent. Comment fonctionnent ce type d’assurances mises en place pour surmonter les complications financières ?

     

  • Arrêt de travail, incapacité de travail : les indemnités journalières et les démarches

    Arrêt de travail, incapacité de travail : les indemnités journalières et les démarches

    On distingue plusieurs catégories d'arrêts de travail. Ceux pour maladie ou accident de la vie courante, et ceux pour accident de travail ou maladie professionnelle. Dans chacun de ces cas, les démarches administratives et les indemnités journalières seront distinctes. À noter que, dans de telles situations, il est impératif de respecter les formalités.