Handicap en entreprise : l'adaptation du poste de travail

Handicap en entreprise  l'adaptation du poste de travail
Publié le 20.07.2021

Comme 8 entreprises sur 10(1), vous employez ou avez employé peut-être des personnes en situation de handicap. Ces collaborateurs peuvent avoir des besoins spécifiques pour pouvoir travailler dans de bonnes conditions. En tant qu’employeur, il est de votre ressort d’adapter au mieux leur poste de travail pour les faire gagner en bien-être et en efficacité. Quelques pistes d’actions.

L'adaptation du poste de travail, la base de l'inclusion du handicap en entreprise

66% des entreprises considèrent le handicap comme une préoccupation importante selon notre dernière étude Emploi et Handicap.

De fait, puisqu’un salarié sur deux sera, à un moment ou un autre de sa vie professionnelle, confronté à un handicap de façon temporaire ou définitive. L’adaptation du poste de travail va devenir un enjeu majeur pour les entreprises non seulement pour assurer la bonne intégration des personnes handicapées au collectif, mais également pour permettre à chacun de pouvoir pleinement apporter ses compétences et sa contribution à la performance de l’entreprise.

Qui peut bénéficier d'un poste adapté ?

Contrairement aux idées reçues l’adaptation du poste de travail n’est pas réservée aux personnes en fauteuil roulant. Plusieurs de vos salariés peuvent être concernés par une modification de leur environnement de travail :

  • Vos collaborateurs qui ont subi une réduction de leur capacité à effectuer le travail qu'ils occupaient précédemment à la suite d’une maladie ou d’un accident,
  • Les salariés qui ont des incapacités temporaires : c’est le cas de vos collaboratrices enceintes ou de personnes reprenant un poste après une intervention chirurgicale par exemple,
  • Les nouveaux entrants présentant un handicap reconnu.

Vous pouvez aussi modifier les postes de travail pour les personnes qui, sans avoir de handicap ou d'incapacité reconnue, sont sensibles à certains risques présents sur leur lieu de travail (allergies, déficience sensorielle, etc.).

Il est important pour vous et vos managers de bien comprendre ces différentes dimensions du handicap. Le tout pour avoir les bons réflexes au quotidien. Chez Malakoff Humanis nous proposons d’ailleurs un dispositif complet d’accompagnement des entreprises sur la question du handicap incluant des webinaires handicap en entreprise, un module e-learning référent handicap ou encore un atelier santé mentale en entreprise ou encore un Kit Enjeux RH Handicap pour former notamment au cadre réglementaire.

Comment adapter l'espace de travail ?

Une personne à mobilité réduite n’a pas les mêmes besoins qu’un salarié présentant un déficit visuel. Votre premier travail va donc consister à échanger avec le salarié pour comprendre concrètement ces difficultés. Ce dialogue est d’autant plus important que la personne concernée est le meilleur expert disponible : la plupart des personnes en situation de handicap ayant déjà réalisé des aménagements du domicile transposables à l’entreprise ! Vous pourrez ainsi décider quels changements réaliser.

Il est possible également de vous appuyer sur le médecin du travail pour définir précisément les modifications à apporter. L’objectif est que votre salarié puisse travailler le plus correctement possible, avec un poste adapté et ne prendre aucun risque pour sa santé !

Les adaptations à réaliser peuvent être de tous ordres :

  • Sur l’espace de travail lui-même : un bureau et/ou une chaise ergonomique, un éclairage variable, des logiciels de reconnaissance vocale, un clavier en braille, un téléphone sans fil, un véhicule de fonction avec commandes au volant, etc.
  • Sur l’environnement de travail au-delà de vos obligations en matière d’accessibilité : adaptation et aménagements des ouvertures et des accès comme un ascenseur avec une sonnerie claire et un affichage lumineux pour des malvoyants ou des déficients auditifs.

Pour être sûr de ne pas vous tromper, vous pouvez faire appel aux services de santé au travail. Ils disposent généralement d’experts (ergonomes, techniciens, etc.) qui vous aideront à trouver le meilleur outil et le meilleur aménagement possible.

Toutes les modifications que vous apportez peuvent faire l’objet d’une prise en charge par l’AGEFIPH.

Handicap en entreprise : pour une politique plus inclusive

Les modalités d’insertion des personnes en situation de handicap dans l’entreprise semble s’améliorer. D’après notre étude Emploi et Handicap, 45 % des employeurs estiment que c’est plus simple qu’il y a 10 ans. Et cela se traduit concrètement puisque 56 % des entreprises interrogées ont réalisé des aménagements de poste et de temps de travail pour pouvoir favoriser l’insertion d’un ou plusieurs travailleurs handicapés.

Point important à ne pas négliger : l’accompagnement des autres collaborateurs à la question du handicap pour leur permettre d’avoir les bons réflexes. Des actions simples qui peuvent vraiment être bénéfiques pour le collectif : ne pas se mettre à genoux à côté d’un fauteuil roulant, ne pas jouer avec un chien accompagnant un déficient visuel, être attentif et bienveillant, etc. Pourtant aujourd’hui, seulement 21 % des entreprises ont engagé des actions de sensibilisation pour tous leurs salariés.

Chez Malakoff Humanis nous proposons à nos clients, un atelier court d’1 h 30 dans leurs locaux pour familiariser leurs salariés à tout ce qui concerne le handicap et l’emploi : de quoi réussir l’inclusion de tous les salariés !

(1)Source : Sondage OpinionWay pour la Fondation Malakoff Humanis Handicap - Enquête réalisée auprès d’un échantillon de 201 entreprises du secteur privé d’au moins 10 salariés, employant actuellement ou ayant employé au moins une personne handicapée – Recueil par téléphone, du 24 mars au 14 avril 2021

Nos solutions

Sur le même thème
  • Recruter et manager une personne en situation de handicap psychique

    Recruter et manager une personne en situation de handicap psychique

    Mal connu et parfois anxiogène, le handicap psychique est tout à fait compatible avec une activité salariée. Le travail est même parfois un excellent moyen pour la personne de renouer avec une bonne santé. A l’entreprise et surtout au manager de rendre possible l’intégration dans une équipe d’un salarié concerné : nous vous proposons quelques conseils.

  • Employer des travailleurs handicapés : des bénéfices pour tous

    Employer des travailleurs handicapés : des bénéfices pour l’entreprise et ses salariés

    Près de 3 millions de personnes handicapées sont en âge de travailler pourtant moins d’un million ont accès à un emploi. Une perte nette pour la société mais aussi pour les entreprises. Nous vous expliquons pourquoi, au-delà de l’obligation d’emploi d’un travailleur handicapé (OETH) prévue par la loi, l’employeur à tout à gagner à l’inclusion de ses collaborateurs.

  • Handicap en entreprise : favoriser l’emploi et l’accessibilité

    Handicap en entreprise : favoriser l’insertion et le maintien professionnels

    6 % c’est le nombre de salariés en situation de handicap que doit accueillir chaque entreprise de plus de 20 salariés. Comment remplir cette obligation ? Existe-t-il des aides ? Nous vous donnons des clefs pour accueillir au mieux et favoriser l’insertion professionnelle des travailleurs handicapés.