Remboursements des frais d’hospitalisation : quelle prise en charge ?

Remboursement des frais d’hospitalisation

Être hospitalisé, dans un établissement privé ou public, peut devenir un véritable budget pour le patient. Il est donc nécessaire de connaître les taux de remboursements et les frais à votre charge pour un séjour plus serein.

Le remboursement de l'Assurance maladie

La Sécurité sociale prend en charge, en moyenne, 80 % de vos frais en cas d’hospitalisation. Anesthésie, chirurgie ou encore prise de sang font partie des actes remboursés durant votre séjour à l’hôpital.  D’autres soins entourent votre hospitalisation. Qu’ils soient postérieurs ou antérieurs, l’Assurance maladie les prend également en charge en partie : 70 % du tarif de base pour une consultation chez un anesthésiste avant une opération, 60 % pour les séances de rééducation après une intervention chirurgicale.     
Le reste est à votre charge. Si vous voulez éviter les mauvaises surprises à votre sortie d’hospitalisation, vous pouvez souscrire une complémentaire santé ou une assurance hospitalisation

Attention, si vous bénéficiez de la Couverture Maladie Universelle Complémentaire (CMUC), vos dépenses sont entièrement réglées par l'Assurance maladie, à hauteur des tarifs en vigueur.

Un cas particulier : l’hôpital à domicile

Votre hospitalisation peut avoir lieu chez vous. Si vous n’avez plus besoin de soins intensifs mais qu’un traitement est toujours nécessaire, votre médecin traitant ou hospitalier peut alors faire une demande d’hospitalisation à domicile (HAD). Après validation de votre dossier par le médecin coordinateur, vous pouvez rentrer chez vous. L’HAD est remboursée à 80 % par l’Assurance maladie. Vous pouvez également bénéficier d’avantages lorsque vous êtes hospitalisés à domicile, tels que la dispense d’avance des frais pour les honoraires chez certains médecins et professionnels, ou des frais pharmaceutiques. 

Une assurance santé vous permet un remboursement maximal pour les services qui entourent votre hospitalisation à domicile. N’hésitez pas à vous renseigner pour trouver le contrat qui correspond à votre situation.

Quels sont les frais à votre charge ?

SI l’Assurance maladie ne rembourse qu’une partie de vos frais de santé en cas d’hospitalisation, cela signifie que vous devrez régler certains dépenses lors de votre sortie d’hôpital. Le forfait hospitalier (20 €/jour au 1er janvier 2018) correspond à votre participation financière aux frais d'hébergement et d'entretien entraînés par votre hospitalisation. Il vous faudra également régler les dépassements d’honoraires, si le tarif pratiqué par les professionnels de santé dépasse au-dessus de la base de remboursement de l'Assurance maladie.

La souscription à une complémentaire santé ou à une assurance hospitalisation remboursera, partiellement ou en totalité, ces frais. Tout dépend des garanties choisies au moment de la signature du contrat. Il est d’ailleurs possible de faire un devis auprès de votre mutuelle en cas d’hospitalisation programmée.

Cependant, il existe une exception : si l’établissement choisi n’est pas conventionné(1), la majorité des soins seront à votre charge.

Le saviez-vous ?

En cas d'hospitalisation, la complémentaire santé Malakoff Humanis prend en charge les dépassements d'honoraires.

Le remboursement des frais de santé à l’hôpital ne prend pas tout en compte. Vous devrez payer plus pour votre confort personnel et cela n’est pas remboursé par l’Assurance maladie. Comptez en moyenne une soixantaine d’euros pour profiter d’une chambre individuelle et 5 euros environ pour avoir la télévision. Ces suppléments peuvent être pris en charge par votre mutuelle.

(1)Les frais pris en charge par l’Assurance maladie varient selon que le prestataire des soins (professionnel ou établissement de santé) a passé ou non une convention avec l’Assurance maladie. Cette convention fixe notamment les tarifs applicables par les professionnels.

Nos solutions

Découvrez la solution qui vous correspond en seulement quelques minutes

Sur le même thème
  • Comment demander une prise en charge en cas d'arrêt de travail, invalidité, décès d’un salarié

    Arrêt de travail, invalidité, décès d’un salarié : comment demander une prise en charge ?

    En tant qu’employeur, c’est à vous de signaler un arrêt de travail, une invalidité ou le décès de l’un de vos salariés. Cela est nécessaire pour le versement des prestations prévues par son contrat de prévoyance entreprise. Quelle est la marche à suivre ? Explications.

  • Accident du travail : comment votre salarié est-il accompagné ?

    Accident du travail: comment votre salarié est-il accompagné ?

    Chaque année, plus de 600 000 personnes sont victimes d'accidents du travail. Il est possible que vous deviez y faire face, en tant qu’employeur. Comment se passe l’après ? Que devez-vous mettre en place ? Quelle indemnisation pour votre salarié accidenté ?