Rédiger ses dernières volontés: pensez à la prévoyance avec l'assurance obsèques

particulier prévoyance conseil
Publié le 20.05.2018

Afin que ses souhaits en matière d'obsèques soient bien respectés, il est préférable de rédiger ses dernières volontés. Le testament reste l'acte le plus répandu même si d'autres solutions, comme l'assurance obsèques, sont proposées. Quel est le principe de la prévoyance obsèques ? Quels en sont les intérêts ?

Assurance obsèques : les différents contrats de prévoyance

Dans le cadre de la prévoyance obsèques, deux types de contrats d'assurance sont possibles :

  • Le financement des obsèques ;
  • Le financement et l'organisation des obsèques : ce contrat prévoit, en plus du financement de vos obsèques, leur organisation complète selon le respect de vos dernières volontés. La compagnie d'assurance, ou la mutuelle santé devient dès lors garant du bon déroulement des obsèques.

À noter

La loi n° 2004-1343 du 9/12/2004, donne la possibilité au souscripteur de modifier à tout moment, et jusqu'à sa mort, les termes de son contrat. En cas de modification, seuls les frais de gestion prévus par les conditions générales du contrat peuvent être facturés à l'intéressé.

Le principe et le coût d'une assurance obsèques

Toute personne, dans le cadre d'une démarche de prévoyance, peut souscrire à une assurance obsèques. Selon les établissements, l'âge maximal de souscription est de 75 ans à 85 ans sans qu'aucun questionnaire de santé ne soit demandé. Cependant, la majeure partie des organismes de prévoyance ne couvrent pas un décès survenu dans les 2 ans suivants la date de souscription de l'assurance.

Le coût d'une assurance obsèques dépend notamment du montant garanti et de l'âge du souscripteur. Le règlement de ce contrat peut se faire en prime unique, annuelle ou mensuelle.

Les contrats de prévoyance obsèques bénéficient de nombreux avantages tels que la rapidité de versement du capital, la garantie du respect des dernières volontés du défunt, et un capital hors droit de succession.

Dans tous les cas, même si la personne concernée a rédigé ses dernières volontés, elle doit informer les personnes de son entourage de l'existence d'une telle assurance.​

Sur le même thème
  • particulier prévoyance conseil

    Financement d’obsèques, quelles solutions ?

    Publié le 02.09.2019

    La mort d’un proche est une épreuve pour sa famille. Les funérailles ont un coût, et quand la famille n'a pas anticipé cette situation, elle se retrouve parfois prise de court. Elle doit en effet payer une somme qui n’était pas prévue dans son budget.
    Existe-t-il des aides pour faire face à cette situation ?

  • Organisation des obsèques : que faire en cas de désaccord ou de litiges entre les héritiers ?

    Organisation des obsèques : que faire en cas de désaccord ou de litiges entre les héritiers ?

    Publié le 03.07.2018

    Lorsque le défunt n’a pas laissé de testament ou d’assurance obsèques pour désigner clairement les modalités à suivre lors de son décès, la famille et les proches doivent choisir : inhumation ou crémation, obsèques civiles ou religieuses… Le choix peut être épineux et des désaccords peuvent alors être tranchés par un juge.