Quelle est la différence entre un PEE et un PER Collectif ?

Visuel - Quelle est la différence entre un PEE et un PER Collectif ?

Difficile de s’y retrouver parmi tous les acronymes de l’épargne salariale. Pourtant, il est important de bien comprendre pour pouvoir se constituer une épargne et bien préparer sa retraite. Alors, quelle est la différence entre un PEE et un PER Collectif ?

Qu'est-ce qu'un plan d'épargne entreprise (PEE) ?

Un plan d’épargne entreprise (PEE), mis en place par un accord collectif ou une décision de l’employeur, permet aux salariés de se constituer une épargne grâce aux avantages offerts par leur entreprise.

Il leur permet de se constituer un portefeuille de valeurs mobilières (Actions, obligations, parts d'OPCVM (Sicav et FCP), …).

Les salariés peuvent y verser les sommes qu’ils reçoivent de leur participation, de leur intéressement, mais aussi effectuer des versements personnels (dans la limite du quart de leur rémunération annuelle brute).

Qu'est-ce qu'un plan d’épargne retraite collectif (PER Collectif) ?

Mis en place par l’entreprise au profit des salariés, le plan d’épargne retraite collectif (PER Collectif) permet de compléter les régimes de retraites obligatoires.

Les épargnants peuvent y verser :

  • Leur intéressement, 
  • Leur participation, 
  • Leur propre épargne,
  • Ou bien leurs droits acquis dans le cadre d'un compte épargne temps (CET).

Lire aussi : PER Collectif : comment fonctionne-t-il ?

Les principales différences entre le PEE et le PER Collectif

La durée et les conditions de blocage des sommes épargnées diffèrent.

Le plan d’épargne entreprise (PEE) est bloqué pendant 5 ans alors que le plan d’épargne retraite collectif (PER Collectif) prévu pour préparer la retraite, et est donc bloqué jusqu’à celle-ci.

Pour tenir compte des aléas de la vie, il existe tout de même des cas de déblocage par anticipation.

Dans le cadre du PEE, les cas les plus courants de déblocage anticipé de l’épargne sont les suivants :

  • Mariage, conclusion d'un Pacs
  • Naissance ou adoption d'un 3ème enfant
  • Divorce, séparation, dissolution d'un Pacs, avec la garde d'au moins un enfant
  • Violence conjugale
  • Acquisition / construction / Agrandissement / Remise en état de la résidence principale
  • Invalidité (salarié, son époux(se) ou partenaire de Pacs, ses enfants)
  • Décès (salarié, son époux(se) ou partenaire de Pacs)
  • Cessation du contrat de travail (licenciement, démission, départ en retraite)
  • Création ou reprise d'entreprise
  • Surendettement

Dans le cas du PER Collectif, les épargnants pourront débloquer l’ensemble de l’épargne détenue, dans les 6 cas suivants :

  • Invalidité du titulaire, de ses enfants, de son époux ou épouse ou de son partenaire de Pacs
  • Décès de l'époux ou épouse ou du partenaire de Pacs
  • Expiration des droits du salarié à l'assurance chômage
  • Surendettement
  • Cessation d'activité non salariée à la suite d'un jugement de liquidation judiciaire
  • Acquisition de la résidence principale

La somme, une fois libérée du PEE, est versée en intégralité sous forme de capital. Concernant le PER Collectif, elle peut être versée sous forme de capital (si prévue par accord collectif) ou de rentes.

Il est possible de transférer une partie de son PEE sur son PER Collectif. L’inverse n’est pas vrai.

> À lire aussi : Tout savoir sur les FCPE : Fonds communs de placement entreprise

Malakoff Humanis, avec son partenaire épargne salariale Epsens

vous accompagne dans le choix et la mise en place de la solution qui correspondra au mieux aux attentes de vos salariés, mais aussi à vos besoins en tant que chef d’entreprise. 

Sur le même thème
  • La bienveillance au travail : quels enjeux ?

    La bienveillance au travail : quels enjeux ?

    Parfois galvaudée, la bienveillance au travail est pourtant attendue par les salariés : 86% d’entre eux estiment ainsi qu’elle doit être la base de la culture de l’entreprise. Et ses impacts positifs sur l’absentéisme et l’image de l’entreprise sont réels. Découvrez les bonnes pratiques des managers bienveillants que nous avons identifiées.

  • Des solutions adaptées aux besoins des retraités

    Retraite complémentaire obligatoire : les cotisations du contrat Madelin en détail

    Les cotisations du contrat Madelin sont déductibles à hauteur de 10 % des bénéfices qui n'excèdent pas le plafond annuel de la sécurité sociale (PASS). Si le revenu d'activité est plus élevé, la déduction passe à 15 % pour la portion excédante dans la limite de 8 PASS.