Remboursement mammographie quelle prise en charge ?

Comment la mammographie est-elle remboursée ?
Publié le 16.01.2020

Le remboursement de la mammographie par l'Assurance maladie : Quelle est la prise en charge par l'Assurance maladie ? Les complémentaires santé remboursent-elles cet examen ?

Le remboursement de la mammographie par l'Assurance Maladie

La mammographie en tant qu'examen radiologique est remboursée à hauteur de 70 % sur la base du tarif conventionnel défini par l'Assurance maladie.

Le saviez-vous ?

La complémentaire santé Malakoff Humanis prend en charge la part restante après le remboursement de l'Assurance maladie, y compris les dépassements d'honoraires.

Comme pour de nombreux actes médicaux réalisés par des spécialistes, le remboursement de la mammographie est conditionné au respect du parcours de soins coordonnés et doit par conséquent, être prescrit par le médecin traitant. Le cas échéant, l'acte sera remboursé à hauteur de 30 % par l'Assurance maladie.

La prise en charge de la mammographie est de 100 % si l'examen est prescrit à une personne souffrant d'une ALD (Affection Longue Durée).

Cas particulier des campagnes de dépistage du cancer du sein

Tous les deux ans, à l'occasion des campagnes de prévention du cancer du sein, les femmes âgées de 50 à 74 ans sont invitées à se rendre chez un spécialiste afin d'effectuer une mammographie de contrôle.

Cette mammographie réalisée à titre préventif afin de diagnostiquer précocement d'éventuels cas, est prise en charge à 100 % par l'Assurance maladie.

En pratique, l'Assurance maladie envoie une lettre d'information par courrier à toutes les femmes concernées par la campagne de dépistage. La lettre est accompagnée d'un bon de prise en charge qui devra être remis au médecin qui réalisera l'examen médical. L'Assurance maladie procède au remboursement de la mammographie à réception du bon de prise en charge validé et transmis par le professionnel de santé.

Cette maladie touche près d'une femme sur huit[1]. Plus le cancer du sein est détecté tôt, plus les chances de guérison sont élevées.

Prise en charge de la mammographie par les organismes de mutuelle

Une fois le remboursement effectué par l'Assurance maladie, la complémentaire santé de la patiente, si elle a souscrit un contrat, peut prendre en charge tout ou partie du ticket modérateur (les frais restants à la charge du patient).

Le niveau de prise en charge dépend des garanties souscrites par la personne concernée. Selon les modalités du contrat, la mutuelle santé peut également prendre en charge les dépassements d'honoraires pratiqués par certains radiologues.

Malakoff Humanis propose des complémentaires santé adaptées aux besoins des seniors, notamment avec une meilleure prise en charge des actes médicaux et de l'hospitalisation.

[1] Source : http://www.cancerdusein.org/le-depistage/limportance-du-depistage-precoce

Nos solutions

Découvrez la solution qui vous correspond en seulement quelques minutes

Sur le même thème
  • Kalixia audio

    Appareils auditifs : comment bien les choisir ?

    Les équipements visant à compenser la perte d’audition sont de plus en plus nombreux et sophistiqués. Il est donc compliqué de choisir celui qui va le mieux convenir à sa perte d’audition et à ses besoins quotidiens. Nous vous donnons quelques conseils pour trouver l’appareil auditif qu’il vous faut.

  • Le médecin traitant et le parcours de soins coordonnés

    Tout sur le médecin traitant et le parcours de soins coordonnés

    Pour un meilleur suivi de votre santé et une prise en charge optimale de vos soins, il est vivement recommandé de déclarer un médecin traitant. C’est la première étape de ce que l’on appelle le parcours de soins coordonnés. Cela peut impacter directement les remboursements de vos soins. En quoi cela consiste-t-il ? Quelle est l’importance du médecin traitant ? Quels sont les effets sur vos remboursements ? Retrouvez le point complet sur le parcours de soins coordonnés.

  • Avoir deux mutuelles, est-ce possible ?

    Avoir deux mutuelles, est-ce possible ?

    Vous le savez sans doute, la loi impose depuis 2016 aux entreprises du secteur privé de proposer à leurs salariés une complémentaire santé. Peut-on, toutefois, souscrire à une deuxième mutuelle afin de bénéficier de meilleurs remboursements ?  Est-ce autorisé ? Quels sont les points positifs et les inconvénients de cette solution ? Quid de la surcomplémentaire santé ? On fait le point !