Assurance obsèques et assurance décès : quelle différence ?

Contrat obsèques, assurance décès : quelles différences ?

Les deux ont vocation à apporter aux familles un soutien financier suite au décès de l’assuré. Leur temporalité est différente. Le contrat obsèques a pour objet le paiement des funérailles. L’assurance décès vise à protéger le conjoint et les enfants des soucis financiers à moyen et long terme. Découvrez toutes leurs différences ci-dessous.

Qu’est-ce qu’un contrat obsèques ?

Le contrat obsèques permet à l’assuré de financer à l’avance ses funérailles. Il évite ainsi d’ajouter un souci financier à la peine de sa famille et ses proches. Le coût important des obsèques, 4 000 € en moyenne selon l’INSEE, justifie pleinement de prendre cette précaution. Le contrat obsèques permet également d’organiser à l’avance le détail des cérémonies.

Il existe deux types de contrat :

  • Le contrat en capital
    Il garantit le versement d'un capital à un bénéficiaire désigné. Celui-ci sera chargé de régler les frais d’obsèques.  L'assuré a la possibilité de préciser, lors de la signature du contrat ses dernières volontés, s’il désire une cérémonie religieuse ou non, une inhumation ou une crémation.
  • Le contrat en prestations
    L’assuré détermine non seulement le montant du capital mais aussi son emploi. Il choisit lui-même l'entreprise de pompes funèbres qui sera chargée d'organiser ses funérailles. Il stipule, par contrat, les prestations que l'opérateur funéraire devra s'engager à réaliser. Les dernières volontés sont ainsi détaillées qu’il s’agisse du type et du mode de cérémonie et de sépulture.

Le contrat obsèques est financé par des cotisations. Le montant prévu à la signature du contrat est versé à un organisme funéraire sur présentation des factures.

Malakoff Humanis propose

Un contrat obsèques personnalisable pour sécuriser au mieux la famille  et organiser à l’avance les funérailles. Et il est accessible jusqu'à 85 ans.

Qu'est-ce qu'une assurance décès ?

L’assurance décès permet de prévoir un capital pour protéger le conjoint et les enfants des impacts financiers de la disparition de l’assuré.

Il constitue un complément non négligeable au capital décès versé par la Sécurité sociale. Son montant est en effet limité et soumis à certaines conditions.

L’assurance décès peut, selon l’organisme assureur, prévoir des prestations en plus du capital décès,  par exemple :

  • Une garantie double effet c’est-à-dire le versement d’un capital supplémentaire pour le cas ou le conjoint de l’assuré décèderait en même temps ou après l’assuré ;
  • Le doublement du montant en cas de décès accidentel ;
  • Une rente de conjoint survivant : elle permet à ce dernier de percevoir, selon son âge et sa situation, une rente qui peut venir compléter l’allocation veuvage ou la pension de réversion versée par la Sécurité sociale ;
  • Une rente éducation conçue pour financer les études des enfants après la disparition de l'un de leurs parents ;
  • La possibilité de transformer le capital en rente dans les cas d’invalidité absolue et définitive.

Bon à savoir

Les entreprises ont l’obligation de prévoir, pour leurs cadres, une cotisation consacrée à la prévoyance. Elle est égale à 1,50 % du plafond mensuel de la Sécurité sociale et doit être consacrée en priorité à l’assurance décès.

Ce type d’assurance est indispensable lors d’un emprunt d’importance par exemple celui pour financer l’achat de sa résidence principale. Il s’agit alors d’une assurance temporaire décès à durée limitée.  Le capital est versé uniquement si l’assuré décède avant la fin de la période prévue.

L’objectif de l’assurance décès est de mettre à l’abri la famille des aléas financiers. Elle est particulièrement à envisager pour préserver l’avenir des enfants et en particulier le financement de leurs études.

L’assurance décès de Malakoff Humanis

Prévoit plusieurs niveaux de capital et des rentes pour le conjoint et les enfants.

Sur le même thème
  • Contrat obsèques : quels sont vos droits ?

    Contrat obsèques : quels sont vos droits ?

    Les contrats obsèques permettent aux proches du défunt de se libérer des aspects financiers et organisationnels qu’engendre un décès. Il n’y a pas d’âge pour y souscrire et il arrive que le titulaire du contrat souhaite y apporter des modifications. Est-il possible de modifier certaines clauses ou même d’y renoncer ? Quels sont les droits du signataire ?

  • Souscrire une assurance décès, obsèques ou un contrat dépendance est-ce indispensable ?

    Souscrire une assurance décès, obsèques ou un contrat dépendance est-ce indispensable ?

    Souscrire une assurance décès, une assurance obsèques ou un contrat dépendance permet d'accéder à certaines garanties, tout en mettant ses proches à l'abri. Pourquoi souscrire de tels contrats ? Comment s'y retrouver ? Les réponses de Malakoff Humanis.

  • Quels types de contrats assurance obsèques choisir ?

    Contrats obsèques : quels types de contrats assurance obsèques choisir ?

    Le contrat obsèques permet à une personne de régler, de son vivant, le coût et l'organisation de ses funérailles. Ayant la même valeur juridique qu'un testament, il permet à la famille endeuillée de ne pas se charger du déroulement des obsèques et de ne pas en supporter le coût. Quels sont les différents types de contrats d'assurance obsèques ? Quelles sont les modalités de financement ?